« Le rouge fait rugir | Page d'accueil | Le monomaniaque Italien »

10/11/2008

Les kleenex de l'aquarelliste

 Soyons DIDACTIQUE
 Voici dévoilée la façon de peindre vite fait un château

  Du 1er état  au résultat final en 3 images
 
Une mise en place faite avec une pointe de jaune Indien et un rien de Carmin
 Pendant que ce fond séche, j'affirme l'horizon et les couleurs de la végétation au pinceau Chinois ébouriffé ! (Ne le dites pas à la sociéte protectrice du pinceau en poils de chêvre du Tibet..)
Les bleus du ciel se font en même temps que les effets d'eau, pinceau large qui traverse la feuille sans "repentirs" afin de préserver les blancs
  Pour finir cette 2ème étape, je pose les  plans éloignés, bleu et gris de Paynes bien dosés SVP !
On voit sur le 1er état la structure du Château et la "discréte" ligne d'horizon, il ne reste qu'a
préciser le dessin, sans détails, juste les contrastes avec les bruns et bleus mélés, qqs rehauts sur les verts et dans les reflets et voila, " le jour est toué"
 J' utilise des couleurs en tube, ma palette se contente de 6 ou 7 couleurs, pas de crayon qui tue la fraîcheur de la peinture
 Ah j'oubliais les kleenex qui tamponnent  les couleurs là ou il le faut..
Oui, très important les mouchoirs en papier, comment peut-on imaginer un aquarelliste de talent sans ses Kleenex... je vous le demande ?


 Le  Château de Chillon sur papier Arches de 400grs grain torchon 41x31cm
 aquarelle didactique en effet, un peu trop jolie à mon gout, mais bon, de temps en temps faire plaisir au regard












Les commentaires sont fermés.