« point de points rouges | Page d'accueil | Pourquoi les animaux vont se cacher pour mourir ? »

30/01/2009

Ptits formats à la galerie racines

J'ai le plaisir de vous inviter au vernissage qui aura lieu ce soir

dès 18h

En France très voisine à 1 km du retaurant "Rajpoute"

rte de Villard tacon

01280 Bretigny

Sous mon atelier "atelier de la rocaille"

expo ouverte du jeudi au dimanche entre 15h30 et 18h 30

 

Expo petits formats chez nous
à la
galerie racines
Les artistes:
Marc Blunier: je dirais de lui: si il était une fleur, ce serait pas  une fleur ,juste un trèfle à 4 feuilles.. Qu’on glisse dans un bouquin !!
Un scientifique ? Chercheur d’échantillon, chercheur d’embryon, fabricant d’échembryon..
Vous en verrez sur les murs

Gegout: Je dirais de lui ..heu, j’le connais pas c’lui là..!
Je crois savoir qu’il peint..

Perret Djo
Je dirais d’elle:
Celle là on l'a déjà vue ici, il n'y a pas très longtemps..
Si elle était une photo, ce serait la photo d'un chemin qui ne se finit pas dans un paysage Corse..


Reynaud Véro: Je dirais d’elle:
Si elle était une fleur , ce serait une de ces fleurs qui n’ont pas peur , une fleur de la montagne  style Gentiane  ou Génépi.
Une artiste ? Bidouilleuse de colle, baiseuse de couleurs, amoureuse de la vie qui rit, de la vie qui pleure

ptits-formats-affiche.jpgSophie Verbeek: je dirais d’elle, qu’elle est une fille de caractère
Si elle était une fleur:
Une rose 4 saisons, mélange curieux d'encre noire tulipe et de "forgetmenot"
Une  passion:
voyager  entre les vides, jeter l’encre de chine, prendre son pied de la lettre

Au fait , elle nous présentera son dernier recueil entièrement fait à la main.. et voilà pourquoi elle se fait des tendinites !! 

"Promenade d'écriture végétale" est un recueil de textes et d'aquarelles réalisés par Sophie Verbeek. Regardant, observant et constatant simplement le monde qui l'entoure, elle laisse son imagination divaguer gaiement, faisant un va et vient entre un texte inexistant et des images en devenir. Elle se promène ainsi avec ses pinceaux et ses porte-plumes dans une rêverie éveillée, légère, coquine et méditative où la couleur, la ligne et le tracé son omniprésents. Les mots se métamorphosent pour devenir fleurs, pétales, mousse ou brindilles : promenade d'écriture végétale... Le geste remplit l'espace d'une caresse sur la page où l'on perçoit la délicieuse odeur des sous-bois sucrés, âcres et transparents."

07:53 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.