« Crépuscule du sun sex | Page d'accueil | Homo bonus »

24/03/2009

Auto-portrait à la collerette

J'ai coupé la tête  à ce mousquetaire tirant la langue, et j'ai pris sa place là-haut au sommet de son corps; On fait toujours une part de soi -même en dessinant un portrait , je le constate avec les élèves de l'atelier si souvent .

J'aime beaucoup travailler avec ce jeu de marouflages , les papiers se collent les uns sur les autres, dans cette peinture "auto-portrait" , il y au moins 6 couches de papier marouflés.
du papier et bien d'autres choses, assiettes et trucs bidules
format maison de 98x 75 au pif

Une partie de s
on histoire à lire ici
La Flo du jour qui a un passé chargé d'histoire qui font frissonner
Cette toile est chargée de toutes nos poisses..
Mon ami Manu Ratouis l'avait accrochée sur ses murs, et son Etiopathe lui avait dit qu'il fallait qu'il s'en débarrasse ( elle représentait à l'époque une poupée..) un an après cette sentence, le chalet de mon pote Manu brûlait totalement
Cette peinture maintenant calmée fait dans la dentelle, elle aussi cache dans ses froufrous ses secrets

07:40 Publié dans art et création | Tags : marouflage, peinture, acrylique, gegout | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.