« Coup de Joran sur "art en campagne" | Page d'accueil | Mots de tête »

22/07/2010

la part de l'ombre

link

Ici l'ombre prend toute la place, l'ombre et la Tramontane dans un village du Sud.. en Occitanie. Ici l'art parle et s'écoule au long des ruelles, (d'une ruelle exactement) . J'aurais aimé plus de ruelles, plus de peintures intemporelles, plus d'audaces en fait.

Je retiens le Nom de Sylvie Romieu et ses photos montages. Une pensée aussi pour les photos minimalistes de son ami Italien. (C Isgro)  La peinture vue ici fut peu convaincante, typée abstraction lyrique et gestuelle.. une vision de l'âme qui commence à dater. On sait  de suite en jetant un œil rapide que cette expression connut son heure de gloire pendant les années 60 à 80.. Maintenant c'est fini.. et bien fini ces trucs déco branchés pour papy and mamy boomer assoupis.

Une vision de la ruelle, la peinture interactive convoque la lumière, fait jouer la part de l'ombre..

la part de l'ombre

 

Coté peinture , tout de même les grandes toiles organiques, grisailles "sexuées énervées"  de ce mec au Nom qui m'échappe à l'instant et que je ne retrouve pas sur le site en lien plus haut..?

L'art en coup de vent fait revivre des lieux ou l'on s'engouffre, en quête d'un nouveau souffle..!

22:49 Publié dans art et création | Tags : art et ruisseau | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

l'ombre est le signe de la lumière...

Écrit par : hommelibre | 22/07/2010

Effacer les commentaires négatifs sur le misérable art en campagne que tu as organisé.Quel courage! C'est ca ton nouveau souffle?

Écrit par : aline rohrbach | 23/07/2010

Aline .. cet acharnement n'est pas bon pour toi ..tu te fais du mal;..

Écrit par : gegout | 23/07/2010

je défends l'art bec et ongle toi ou un autre et là tu fou en l'air la crédibilité artistique du Pays de Gex et tu n'assumes absolument pas. C'est grâve et l'argent public mérite qu'on le défende. Arrête avec ma santé dont tu ne t'es jamais préoccupé avant.

Écrit par : aline rohrbach | 23/07/2010

Les commentaires sont fermés.