« Demandez le programme | Page d'accueil | Le portrait imaginaire de Katrine »

04/04/2011

de la lumière pour les morts

Je m'envestis dans la tourbe.

Ce millieu hostile, en tout cas stérile.

J'ai le souvenir de ce terrain enfoncé au creux de moi-même. Humus encharogné, fumet acide ou si peu de choses parviennent à s'épanouir.

(des lumières vivantes pour les morts)

phrase issue du livre de Johan Theorin

50x50 acry sur toile avec marouflage

gegout©adagp 2011

tourbière marouflée

20:58 Publié dans Nature | Tags : öland, sweden, theorin, echo des morts, peinture, paysage imaginaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.