« autopsie d'un fantôme | Page d'accueil | En Avril , ne te découvre pas d'un string »

20/04/2011

J'enlève

J'enlève.

j'enlève la couleur et tout élément qui suggère une structure construite par l'humain. j'enlève les pilotis, les piquets enfoncés dans la baie, j'enlève le bateau échoué, l'épave qui intrigue, le phare et la maison du pécheur.

je laisse les griffures du vent, l'attaque des moisissures, les dégoulinures du temps qui passe, le lent déclin  du jour...

Pourtant, cette série qui s'étire me fait rêver à une voluptueuse cambrure, un dessin posé là sur la table de l'atelier me rappelle ce monde sensuel. Une cambrure, des fesses d'africaine, et un dos de profil, longues jambes qui sortent de la feuille.

paysage plat et vide  120x40 acry et marouflage sur toile

Gegout©adagp 2011

phare long

17:27 Publié dans peinture | Tags : coulure d'horizon, paysage imaginaire, Öland | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.