« trop de murs et pas assez de ponts | Page d'accueil | Les secondes sont les poussières du temps »

29/05/2011

Chaque matin comme à l'origine du monde

Debout  les diables, l'aventure appartient à ceux qui se lévent tôt, pas à cause d'une insomnie chronique, mais grace à cette intuition de la beauté criante à la fenêtre.  Voici  un texte court écrit par un ami aujourd'hui disparu, texte qui m'était destiné:
"Rouge :
Toi qui méprises le coucher de soleil des peintre du dimanche qu'as tu de plus à dire de l'incendie du ciel"
Patrice Martigné "Adamantis"
photo gegout©adagp2006

08:19 Publié dans Nature | Tags : beauté cachée, ciel nuages, aube, photo, alpes | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Beau texte, belle photo, beau message.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 29/05/2011

Les commentaires sont fermés.