« Pas de bonne peinture sans colère | Page d'accueil | Se soumettre à la révolte »

11/10/2012

Indécente agonie

 

 

 

 

 

   

 

Il existe des artistes plasticiens que l'on range dans le tiroir "artistes de l'agonie"

 

Forme d'expressionnisme ou la chair et le sang montrent les dents. Une tendance qui n'est pas nouvelle, je pense bien sûr à Music, et un peu plus loin dans le temps de immémorial de l'horreur à Goya. Ces deux peintres sont la quintessence de la représentation de l'agonie.

 

 Ces deux là ont vécu l'agonie, l'horreur de près,  Zoran Music déporté, Goya témoin des horreurs d'une guerre civile.. 2 témoins de leur temps...

 

Que nous reste-il à nous artistes nantis, la culpabilité de l'être..?

 

Nous Artistes comblés, rassasiés de peace and love..

 

Il nous reste juste l'horreur de ne pas l'avoir vécu..

 

Je crois savoir que ceux qui ont vécu la guerre au plus profond d'eux même ne peuvent pas, ne veulent pas en parler. Eux seuls savent le pourquoi du silence, nécessaire pudeur.

 

 Alors, l'art de l'agonie et cette surenchère sur la chair, je la ressens à ce jour comme une indécence.

 

   flo-et-ses-amants-en-peine.jpg

 

 Que savent -ils de l'agonie ?

 

acry sur toile 100x80 gegout©adagp2012

 

 

Les commentaires sont fermés.