« Se soumettre à la révolte | Page d'accueil | Du gris au noir.. ou les nuances du Pinot »

16/10/2012

Les bobo..zarts

"Emois et embrouilles autour de l’intégration des œuvres d’art de plus de 50000 euros dans l’ISF."

Lire la suite de cet article sur ce blog excellent et que je vous conseille donc de parcourir 

Le blog de Christine Sourgins 

Grain de sel 5

 
Le gouvernement semble mainteant hésiter, ce qui en dit long sur le peu de crédit que l'on peut apporter à nos ministres qu'ils soient à l'éducation nationale, aux finances ou ailleurs...
 Vraiment regrettable, même si l'amalgame entre oeuvres d'art  et produits financiers existe lorsque l'on confond création avec spéculation...
 
La spéculation  autour des artiste liés au star système représente une minorité de dits "amateurs d'arts" et pourtant cette minorité fait et défait le marché à son gré..    
En fait il faut taxer la spéculation sur l'art comme sur toute autre valeur financière.
Mais que l'on foute la paix au artistes... aux vrais... ceux qui n'attendent rien de l'état et d'un pouvoir quel qu'il soit..!
Ni dieu ni maître ... sauf moi..!
Allez, une petite aquarelle d'une rousse rebelle.. certainement une artiste rencontrée dans une vie antérieure.. 
tête rousse aqua
17x25cm aquarelle sur papier Arches gegout©adgp2012

17:42 Publié dans art et création, Commerce, Culture, Economie | Tags : taxation isf, spéculation, création | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.