« Une bise noire et puis... | Page d'accueil | le printemps à l'atelier »

26/04/2013

Voiles et autres sensations

Le frou-frou est à l'érotisme ce que le gélatineux est à la méduse..
 je me sens et vous devine .. médusé par ce propos qu'il va bien falloir expliquer
 En fait c'est assez simple , il s'agit bêtement du plaisir de peindre ou plaisir de manger, mastiquer..
Peindre du frou-frou, c'est le plaisir de croquer une tranche de pain croustillante  juste éjectée du toaster..
 Peindre du gélatineux , c'est le plaisir de déguster une huître, croquer une moule, plaisir de mettre sa langue là ou ça bave..

3ème état justaucorps
Ce plaisir reptilien je le ressens en peignant, cette curieuse sensation des papilles qui s'humectent quand le pinceau  lourdement chargé de ce liant acrylique caresse  la toile ou le papier ..Je déglutis, le geste devient arabesque, les nuances sont masquées par l'aspect laiteux du binder... Je ne sais pas et ne veut pas savoir quelle intensité aura la couleur une fois séchée sur le support.

 Les glacis se superposent, les chairs ainsi se mettent à vivre entre  violet bleuté,  violet verdâtre, violet voilé de rosée translucide..

100x80 tanière

flo printanière 100x80 acry marouflage sur toile

gegout© adagp2013

09:55 Publié dans art et création, peinture | Tags : glacis, défiguration, voilés, liant acry | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.