13/01/2014

Elles

Elle regarde  passant l'aspirateur les poussières
d'étoiles
Elle avale  un arc-en-ciel en  se maquillant la voute céleste, ventre en avant devant le miroir

 Elle se jette sur le coté

 l'œil en coin
 un dernier regard, ventre cette fois rentré

Elle...

flo-diagonale.jpg

 flo diagonale 146x110 acry et nombreux marouflages et matières accumullées

gegout©adagp2014 

23/12/2013

Feu de glace

Un bon livre,  c'est celui que l'on aurait voulu écrire.
 c'est en tout cas ma définition  du bel ouvrage 
 J'aurais aimé écrire "la dérive des sentiments",  ça c'est sûr !
 C'est un roman d'Yves Simon qui me colle à la peau, qui me donne comme certaines musiques un  frisson d'émotion.

Le frisson qui me manque si souvent  quand je découvre une peinture.
Ou ce situe l'émotion dans la peinture?
Dans le choix et l'harmonie des couleurs,  dans la force du dessin, du trait , du geste..?
Un peu tout ça je pense... et le reste aussi..

flo futile 1

une futile Flo 80x60 acry sur toile gegout ©adagp2013

 En parlant du rest donc de l'amour aussi ...

Je viens de lire cette phrase

" ce sont les premières secondes d'une histoire d'amour qui sont les plus importantes .." 

sorti de ce bouquin "Feu de glace "

 écrit par Nicci et French. 

( il est vrai que sans ces premières secondes, il n'y en a pas de suivantes .. !)

 Bref, belle écriture pour ce roman qui parle d'amour  sans être ennuyeux..

 

 

17:33 Publié dans art et création, Femmes, Jeux de mots, Lettres, peinture | Tags : feu de glace, flo défigurative, amour | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

13/12/2013

Ses lèvres

Juste comme un baiser du bout des doigts sur ses lèvres,

une sensation de chaleur bleutée alourdit ses paupières, une ombre glisse sur son visage, se pose là juste sous le nez..

 sa bouche restera entre-ouverte, prête aux mots qui viendront..

empreintes visage

étude pour Flo  empreintes de doigts  

Gegout©adagp2013

09:22 Publié dans Amis - Amies, art et création, Lettres, peinture | Tags : flo, empreintes, dessin, finger, gegout | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

09/12/2013

En ce jour surnaturel

 En ce jour de 62 ème anniversaire, j'ai lu dans le ciel cette étrange apparition..

images-2013-1930.JPG

photo gegout©adagp2013

Naturellement modeste comme chacun sait, j'ai vu dans cette manifestation céleste un hommage rendu par le maître du grand soir, maître du grand soir et du petit matin.. (Perso, je n'ai pas de préférence entre grand soir ou petit matin, je prends les deux sans sucres et avec délectation 100% 100 bio, sans OGM ni matière radioactive.. )  

Bref, dieu him-self me rendait un hommage en ajoutant là haut ces deux traces blanches  qui ajouteraient 2 barres à mes soixante ans.. Je lui en suis reconnaissant, c'est vrai tout de même en ces temps perturbés, en ces temps ou des hommes aussi grands que moi, voire plus grands disparaissent, (je ne citerai personne mais je vois votre regard  qui se tourne vers  l'hémisphère sud, votre regard fixé sur Soweto..)

 Bon cela dit, noirs ou blancs sont tous ressemblants, et ça c'est troublant..

Et sans vouloir toujours parler de moi.. me concernant, je suis plutôt blanc mais bronzé par cet acharnement que le soleil met à vouloir me rendre plus beau chaque  jour..

Je lui en suis reconnaissant, lui le soleil qui à un anticyclone à assumer,  lui qui doit rester brillant du matin au soir, pendant des jours entiers, voire des semaines et pourquoi pas pendant tout un hiver nous laissant  tout fripés  et desséchés en début de printemps 2014

 J'ai donc en ce jour une pensée pour lui le soleil, pour lui le dieu , pour ces deux très grands devant l'éternel.

(je ne m'oublie pas mais je sais resté discret..!)

 Et profitant de ce privilège, j'ose  auprès de mes confrères en usant d'un stratagème une requête concernant la neige..

Comme le dit ma chère Fatima et sans toujours vouloir parler de moi  

"tu n'es pas seulement un peintre , tu es aussi un poète"   

 Le poète que je suis lance un appel vibrant à ses coreligionnaires  de là-haut , les implore genoux à terre sans la moindre neige de faire tomber la  peuf.. 

 Et que ceci soit mis sur en colissimo presto..!

 si je puis me permettre ce mot

 Je les remercie par avance, oui parce que moi je suis poli..!

12/11/2013

Rouge bonnet

"Hollande est tellement rejeté que je commence à penser qu'il faudrait une "écotaxe+"
rien que pour lui ..."

 Et alors que les sifflets et huées résonnent sur notre terre à la dérive
Je peins et repeins.
 Le rouge vermillon est à la fête, je peins sans la moindre culpabilité, loin
des rumeurs de la rue 
Qu'importe, le rouge s'insinue, bientôt il sera partout..
 Rouge comme Révolte, Révolution, Rue,
Rubis..
 
là je m'égare..
Une Flo à la longue robe... robe oblongue
 une Flo ou la volupté guidant le peuple
 146x89 acry et marouflages 
 gegout©adagp2013
 flo longue rouge 146x89

10/11/2013

Voltaire disait

Journée ou le blanc tente de couvrir le haut paysage qui se dresse là derrière mes yeux..
Journée concentrée sur Voltaire et ses écrits, cela occupera une partie de ce dimanche de novembre qui n'est mois qu'à demi..!
Voltaire parlait comme ça des Français de son temps ,

il disait qu'ils étaient hommes qu'à demi...

De Gaulle disait  lui que les Français étaient des veaux..


 Bref, place à un extrait de correspondance de Voltaire.
"Vous me direz : Mais quelle rage de faire des tragédies en quinze jours ! Mes anges, je ne peux faire autrement. Il y avait un peintre élève de Raphaël qu’on appelait Far presto, et ce n’était pas un mauvais peintre. Je vais vite, parce que la vie est courte, et on fait comme on peut. En tout cas, vous aurez le plaisir de lire du neuf, cela vous amusera, et j’aime passionnément à vous amuser."
au comte et à la comtesse d’Argental, 23 juillet 1763
au-travail-
Je peins donc comme lui écrivait .. vite comme si le temps devait finir à chaque seconde..

 en fait c'est ce que le temps fait .. il s'arrête entre chaque seconde et recommence encore et encore ..

 Chaque seconde est un brouillon de la suivante..!

30/09/2013

La boutique de la pomme

apple store,apple,genèveMon IPad revient de loin... Et après un ultime caprice, il fut dompté par un petit génie de chez Apple store de Genève.. 2 h (plus 7 h avec la hot ligne de mes 2) quand même pour réactiver ses neurones...un arc-en-ciel couronne son retour dans le mad Way.. (Up site down mad rainbow..) Ah ...y fallait les voir les trainers et managers, comme des poules agglutinées autour de la chose...se demandant comment lui redonner vie... Apple store Genève un lundi matin : portrait: 10 h pétantes , great, j'suis juste dans le timing pour le RDV du siècle. je pousse la lourde ( très lourde..) franchir les premiers mètres demande beaucoup de cold blood, le hall fourmille de bleu Te shirt.. Bleu entre cobalt et outremer.. Pas franchement positif, indéfinissable, tel le bug de la version IOS7... Là, juste en face de moi, une blue woman, tablette positionnée sur l'avant bras m'accueille, je donne mon nom, et je me pose là ou l'on me dit (gentil) On ne s'attarde pas, on est cool, et on attend sagement... On perçoit ce fourmillement , on est à aux aguets... On est tous ici pour tenter de vivre en harmonie avec IPhone IPad IMac... Et c'est pas gagné apparemment vu la tronche de mes voisins.. 10h et 8 minutes, je suis totalement fasciné par ce grouillement quand tout à coup un blue cool Man se présente juste droit dans mes yeux effarés ..Bonjour, que puis-je pour vous ...? Je suis juste en face de lui , mon coffret de carton blanc enferme ma comateuse et moribonde tablette... Cool, le traîner est cool. Il se présente. Je lui raconte mes déboires , je lui précise pendant que j'y pense que le mot "DÉSOLÉ" n'est plus reconnu par mes synapses .. Que je l'ai trop entendu, et qu'il doit trouver une autre formule magique... Cool, tout va bien se passer, on est positif bordel, on va pas se laisser emmerder par un ID non identifié. Votre date de votre âge de votre naissance sivooplé..? Le prénom de votre chienne et son nom de ma fille..? on voit moi-même personne que le mec cool blue Man prie pour qu'on en finisse au plus vite.. Moi , je lui dit repère qu'on est cool, mais que néanmoins , je ne sortirai de cette Apple store qu'avec un machin t'as de pad qui respire.. Ah il est 11 h.. Et mon cool blue Man tourne en rond sur les mots de passe passe..je lui demande de faire intervenir la grosse artillerie , faut faire venir les MANAGERS de diou dis-je? le bougre rechigne, fais une ultime tentative et s'écroule sous le grand tabouret du génious bar.. Aie , aie.. Aie.. Le manager arrive enfin, je lui dis mon courroux ,lui répète qu'il ne doit pas utiliser le mot "DÉSOLÉ" mais qu'il est en droit et devoir de résoudre mon putain de problème .. On a le sentiment moi et même moi que les choses pourraient éventuellement se débloquer avant la fin du jour.. Le manager appelle à la rescousse un autre manager, puis un autre encore se colle sur l'écran .. Une nuée de managers tels des mouches sur l'Apple se bousculent face à mon regard désabusé .. Quand tout a coup surgit le manager des managers, Lui saura , je le devine à son menton volontaire , lui saura dompter la plate bête .. Il est bientôt midi, on sent bien que l'apéro s'invite ..faut qu'on en finisse... je suis proche du break down, eux aussi .. Thé bigleux chien manager ( la je garde la correction automatique..tellement je me marre..)d'un tour de passe passe proche de la magie débloque la bête ..comme ça .. J'vous dis pas comment.... Le sait-il lui meme... Il est 12 h , je dessine une banane sur l'écran , les managers me remercient de mon talent ... mon IPad est activé après 9 jours d'intense silence..image.jpg

22:12 Publié dans Commerce, Genève, Lettres | Tags : apple store, apple, genève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

23/09/2013

Porte ouverte au domaine de Mucelle

Le carnet
 "Hiver 2013 en Jura"
 au domaine de
Mucelle lors des portes ouvertes .
je vous invite à le déguster en avant première ..!
 une bonne dizaine d'aquarelles
seront accrochées.. 
cirque narderant mail copie © 
 
      

Le nuage en frôlant le piémont s'épuise
Une giboulée déjà s’éloigne
La forêt retient
son souffle.
Viendront d'autres traversées blanches
la grisaille ira grain par grain vers le blanc
tourbillon qui en
ajoutant, enlève
 

Thoiry le 3 septembre 2013
 
Les "hauts de Thoiry" seront bientôt dans l'ombre après une journée de
bise juste bien comme il faut, le soleil glisse lentement derrière la "Marie du Jura" qui  se découpe en contre jour,
quel contraste avec le bassin Lémanique encore inondé  de lumière.
Le Jura réchauffe son squelette,  le calcaire je le
devine brûlant aujourd'hui. Dans deux mois la neige sera là-haut. Peut-être avant, je la guette chaque matin dès les
premiers frimas.
Je verrai le premier soupoudrage, pigments de blanc qui se posent sur la crête en laissant cette gamme
de gris que je tente encore de traduire avec le frottis du pinceau sur le papier torchon de mes aquarelles.
Je ne
voudrai pas voir disparaître cette première offensive de l'hiver. Et il faudra attendre qu'il arrive cette fois pour de
bon...
L'hiver 2013 a pris son temps pour s'installer solidement, timide incursion à skis le 19  novembre au Reculet.
(50cm vers 1500m..!)
Ensuite l'hiver ici dans la Jura et ailleurs se déchaina.
Je suis monté là-haut par tous les
temps, deux ou trois fois par semaine, skis aux pieds, appareil photo autour du cou, j'ai souvent renoncé au sommet
du  Reculet si souvent pris dans la tourmente.
J'ai vu la neige s'accumuler, les corniches grossir, les chamois ne
pouvant plus fuir, les flancs pris dans la couche de poudre..
J'ai ressenti l'immense souffle de la solitude au dessus
des stratus, le ciel qui se bouche en 2 minutes et le vent qui efface toutes traces.
Du Tiocan à la Rivière, du soleil
matinal au passage dans l'ombre versant
Valserine.
J'ai vu les alertes aux avalanches, les gueules de baleine
menaçantes s'ouvrants dans la combe S.E.
J'ai skié  d'autres itinéraires rendus possibles à skis grâce à l'enneigement
exceptionnel. (250cm à l'abri du vent mesuré vers la Vattay..) plus de 7m de cumuls à la Faucille...
Ce carnet de
voyage en neige Jurassienne est un hommage rendu à cet hiver 2012-2013.


DOMAINE DE MUCELLE
Vin des Côteaux de l’Ain

Pays de Gex
Frédéric Péricard
Viticulteur-Récoltant
480, route de Mucelle
F-01630 Challex
Tél./Fax 04 50 56 40 29
fl.
pericard@wanadoo.fr
Une fois n’est pas coutume. L’année 2013 est si tardive que je vous
propose cette année de
découvrir le vin nouveau ainsi que toute la
gamme de vin avant la fin des vendanges !
Journées d’automne
au Domaine de
Mucel le
Le vendredi 27 septembre 2013 dès 17 h
samedi 28 et dimanche 29 septembre
de 10 h à 20 h
aussi ...
Le caveau
dégustation est ouvert, de préférence sur rendez-vous, le soir de 18 à 19h00 et le samedi matin.
L’abus d’alcool est
dangereux pour la santé. Sachez consommer avec modération.
Petite
restauration
toute la journée

09/09/2013

Une giboulée de mots à éditer

Voici une partie des textes qui entreront dans l'édition de ce livre d'art que je cherche à éditer

 LIvre d'art illustré de mes aquarelles sur un Jura en hiver 2012-2013

 

 d'autres textes et peintures à venir

 

Je cherche un éditeur, merci de me donner vos idées

crêt de chalame

Le nuage en frôlant le piémont s'épuise
Une giboulée déjà s’éloigne
La forêt retient son souffle.
Viendront d'autres traversées blanches
la grisaille ira grain par grain vers le blanc
tourbillon qui en ajoutant, enlève

 

brume

Thoiry le 3 septembre 2013
 
Les "hauts de Thoiry" seront bientôt dans l'ombre après une journée de bise juste bien comme il faut, le soleil glisse lentement derrière la "Marie du Jura" qui  se découpe en contre jour, quel contraste avec le bassin Lémanique encore inondé  de lumière.
Le Jura réchauffe son squelette,  le calcaire je le devine brûlant aujourd'hui. Dans deux mois la neige sera là-haut. Peut-être avant, je la guette chaque matin dès les premiers frimas.
Je verrai le premier soupoudrage, pigments de blanc qui se posent sur la crête en laissant cette gamme de gris que je tente encore de traduire avec le frottis du pinceau sur le papier torchon de mes aquarelles.
Je ne voudrai pas voir disparaître cette première offensive de l'hiver. Et il faudra attendre qu'il arrive cette fois pour de bon...
L'hiver 2013 a pris son temps pour s'installer solidement, timide incursion à skis le 19  novembre au Reculet.(50cm vers 1500m..!)
Ensuite l'hiver ici dans la Jura et ailleurs se déchaina.
Je suis monté là-haut par tous les temps, deux ou trois fois par semaine, skis aux pieds, appareil photo autour du cou, j'ai souvent renoncé au sommet du  Reculet si souvent pris dans la tourmente.
J'ai vu la neige s'accumuler, les corniches grossir, les chamois ne pouvant plus fuir, les flancs pris dans la couche de poudre..
J'ai ressenti l'immense souffle de la solitude au dessus des stratus, le ciel qui se bouche en 2 minutes et le vent qui efface toutes traces.
Du Tiocan à la Rivière, du soleil matinal au passage dans l'ombre versant
Valserine.
J'ai vu les alertes aux avalanches, les gueules de baleine menaçantes s'ouvrants dans la combe S.E.
J'ai skié  d'autres itinéraires rendus possibles à skis grâce à l'enneigement exceptionnel. (250cm à l'abri du vent mesuré vers la Vattay..) plus de 7m de cumuls à la Faucille...
Ce carnet de voyage en neige Jurassienne est un hommage rendu à cet hiver 2012-2013.

cirque narderant mail copie ©

11/08/2013

Du lac Baïkal aux Corbières

Je viens de tourner la dernière page de ce livre "dans les forêts de Sibérie " Un titre si banal pour ce bouquin si génial . 290 pages pour 6mois passés au bord du Baikail . Je suis ici à Fitou , les pieds posés sur le muret qui borde l'entrée de la chapelle du village. Petite terrasse qui donne sur les toits en contre bas. Au loin Leucate et l'horizon de la grande bleue. La tram se heurte violemment sur les murs du village. Pourtant ici Fitou a su se trouver un abri. Fitou est un village perché au fond d'un trou.. Village craintif, timide blotti dans un vallon. La chapelle a pris le risque de se montrer hautaine. J'expose mes Flo ici pendant le mois d'août . Dans une chapelle que dieu a déserté. L'art a pris sa place , et on sait les liens entre spiritualité et art, enfin... quand les dieux s'invitent dans ce qui se trame.. Quand les dieux s'invitent on parle de peinture habitée , vrai pour la peinture et pour toute autre forme d'expression. Habitée par les dieux , par les chamans, par cette part de folie ou de mystère qui rend l'art acceptable. Deux English women viennent de sortir, l'heure est a l'apéro... On pourrait boire un drink..on parle en English, elles quittent le lieu non sans avoir noté des mots doux pour mes Flo sur le livre d'or .( elles aussi utilisent le mot mystery ) O que je vous aime vous blondes ou brunes Anglaises.. Leucate au loin ne vire pas encore au rose du soir, les estivants quittent lentement la plage, marquent le sable, la tram fera le ménage, tout sera lissé demain matin. Leucate à l'eau et le sable , les huitres...la mer et ceux qui jouent avec , dedans ou dessus.. Fitou la jalouse n'a que son AOC qui date de 1948...la grande bleue juste en bas se marre... Le vin de Fitou n'était que picrate, piquette des corbières, bref, un vin de fantassin, un vin assassin . Mais voilà que Fitou relève la tête , tire-bouchonne à boulets rouges blancs et rosés....sur sa mauvaise réputation ...

08:36 Publié dans Lettres, Nature, peinture, Voyages | Tags : baïkal, fitou, leucate, corbières, chapelle de fitou | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

23/07/2013

Un ciel sans conviction

Alors que la sieste était au plus fort de son activité , je fus interpellé par de disgracieux bruits venus de là-haut...les cieux gargouillaient. Rien de bien méchant , pas de grondement qui vous inciterait à quitter l'ombre du frêne, non juste comme des lointains bavardages.
Et le désir d'en savoir plus sur les états d'âme d'un ciel devenu couleur gris..
Gris de payne..tendance indigo
Bref, j'en étais là de mes constats quand le discret gargouillis laissa s'échapper de là-haut quelques gouttes bien lourdes.
Non seulement le ciel gargouillait de plus en plus timidement mais en plus il pissotait sans conviction..
Je n'en tire aucune leçon, mais quand ça veut pas , ça veut pas..
Une dernière goutte presque sèche vint se poser sur la page 284 du thriller "glacé"
Un bien bon bouquin écrit par Bernard Nimier, un bouquin qui jette comme un froid..

 En parlant de froid , un autre retour sur le Jura en, hiver 2013

 Le Crêt de Chalame un bastion tout blanc qui veille sur les forêts d'alentour

 aquarelle 40x30 Gegout©adagp2013

cret-de-chalame.jpg

01/04/2013

Ce lundi ou rien ne bouge

 

Les tulipes se faneront vite cette année, et d'ailleurs fleuriront-elles..?  

le bleu d'un instant survivra t-il au printemps bougonnant ?


Sur le banc là bas entre brumes et grues figées

 il caresse des cheveux

 Rien ne bouge, rien ne change..

Tout sexe rose violacé sera bien placé là entre jambes entrouvertes.

 

 


  

Encore une vielle croûte  des années d'avant maintenant

 145 x85cm "Flo et la tulipe noire" Gegout©adagp2009
 

23:56 Publié dans art et création, Lettres, peinture | Tags : flo défigurative, ciel bleu, peinture de nu | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

28/03/2013

Flo et les vitamines D

Grise dans le fond, mais quelle  allure dans le rouge qu'elle porte afin de lutter contre le spleen qui envahit l'univers entier et même au delà...  Il paraîtrait que Dieu n'a pas le moral, et c'est bien normal. Dieu devrait faire une cure de vitamines D, rien ne vaut la vitamine D...bref, je  m'égare, revenons à Flo..!
 
 Rester fière et  regarder droit dans les yeux les amateurs d'art qui défilaient devant les œuvres
 Regarder sans un regard.. cela va de soi. C'est ce que j'aime dans cette version qui date de 2008..
On éprouve un malaise quand on la regarde. Cette Flo, comme beaucoup d'autres  vous offre un regard qui n'existe pas  que l'on peut imaginer  deviner dans le brouhaha de sa tête

  Flo sur fond gris 145x85 acry et marouflage sur toile gegout©adagp2013

 

 détail de flo

04/02/2013

La mémoire et la mer

Cette peinture enfin aboutie pour ne pas dire finie est un hommage à ce texte écrit et chanté par Leo Ferré.

 

fin-memoire-mer-copie-1.jpg

 la mémoire et la mer 150x120 acry sur toile avec marouflages

 

 

La marée, je l'ai dans le cœur
Qui me remonte comme un signe
Je meurs de ma petite sœur, de mon enfance et de mon cygne
Un bateau, ça dépend comment
On l'arrime au port de justesse
Il pleure de mon firmament
Des années lumières et j'en laisse
Je suis le fantôme jersey
Celui qui vient les soirs de frime
Te lancer la brume en baiser
Et te ramasser dans ses rimes
Comme le trémail de juillet
Où luisait le loup solitaire
Celui que je voyais briller
Aux doigts de sable de la terre

Rappelle-toi ce chien de mer
Que nous libérions sur parole
Et qui gueule dans le désert
Des goémons de nécropole
Je suis sûr que la vie est là
Avec ses poumons de flanelle
Quand il pleure de ces temps là
Le froid tout gris qui nous appelle
Je me souviens des soirs là-bas
Et des sprints gagnés sur l'écume
Cette bave des chevaux ras
Au raz des rocs qui se consument
Ö l'ange des plaisirs perdus
Ö rumeurs d'une autre habitude
Mes désirs dès lors ne sont plus
Qu'un chagrin de ma solitude

Et le diable des soirs conquis
Avec ses pâleurs de rescousse
Et le squale des paradis
Dans le milieu mouillé de mousse
Reviens fille verte des fjords
Reviens violon des violonades
Dans le port fanfarent les cors
Pour le retour des camarades
Ö parfum rare des salants
Dans le poivre feu des gerçures
Quand j'allais, géométrisant,
Mon âme au creux de ta blessure
Dans le désordre de ton cul
Poissé dans des draps d'aube fine
Je voyais un vitrail de plus,
Et toi fille verte, mon spleen

Les coquillages figurant
Sous les sunlights cassés liquides
Jouent de la castagnette tans
Qu'on dirait l'Espagne livide
Dieux de granits, ayez pitié
De leur vocation de parure
Quand le couteau vient s'immiscer
Dans leur castagnette figure
Et je voyais ce qu'on pressent
Quand on pressent l'entrevoyure
Entre les persiennes du sang
Et que les globules figurent
Une mathématique bleue,
Sur cette mer jamais étale
D'où me remonte peu à peu
Cette mémoire des étoiles

Cette rumeur qui vient de là
Sous l'arc copain où je m'aveugle
Ces mains qui me font du fla-fla
Ces mains ruminantes qui meuglent
Cette rumeur me suit longtemps
Comme un mendiant sous l'anathème
Comme l'ombre qui perd son temps
À dessiner mon théorème
Et sous mon maquillage roux
S'en vient battre comme une porte
Cette rumeur qui va debout
Dans la rue, aux musiques mortes
C'est fini, la mer, c'est fini
Sur la plage, le sable bêle
Comme des moutons d'infini...
Quand la mer bergère m'appelle

21/01/2013

Flo se morfond sous la neige

Afin de faire un démenti formel quant à ma réputation d'affreux Cupidon, j'habille Flo de blanc ..

Blanc pudique pour amoureux sur banc public..

 Flo a le téton rosé et poudré de flocons.

 Flo se morfond sous la neige.

flo neige 2

 Elle a rejoint la Capitale, à peine accrochée sur les cimaises de ce

salon qui se veut être le lieu de l'érotisme Parisien..

Voilà t'y pas que la blanche tombe, couvrant pudiquement de blanc velours tous ses rouges salons passions..

 Alors que devient le Q en France occupée à d'autres préo Q passions..?

 Le rouge des salons le sachant rugira..!

 Ici et là-bas, là ou la magie des couleurs joue encore son rôle..

 Bref, tout cela pour dire que je suis l'invité d'honneur ou d'horreur de "Eros art today" qui se tient à Paris..

 Un très beau livre présente un "état des dieux" du corps.

 J'y  présente mon obsession du corps  érectile par le biais de Flo cette muse dénudée de tous concepts..


 book 2

 Ce livre d'art est disponoble à mon atelier

 Je vous invite à le feuilleter..

 A l'Atelier de la rocaille..

 

19:26 Publié dans art et création, Lettres, peinture, Société - People | Tags : flo, eros, neige, rouge, passion gegout | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

06/01/2013

L'orgie du monde

Elle regarde en passant l'aspirateur les poussières
d'étoiles
Elle avale un arc-en-ciel en se maquillant la voute céleste, ventre en avant devant le miroir
Dernier regard sur le coté, ventre cette fois rentré..
Dur réveil...
Le retour à la réalité se propage à toute vitesse, survole la silhouette..Les miettes de fête sont incrustés sur sa peau de janvier...
Milles et nuits de fêtes, millions de paillettes disposées sur paille, sur taille, sa taille...!
L'origine du régime, c'est elle, le monde entier au régime, l'orgie du monde au régime..
C'est encore elle...Elle coupable, elle responsable.

Elles, elles elles ....!

Flo-Elles-100x80.jpg

Elles

acry sur toile 100x80 collection particulière Gegout©adagp2010

04/12/2012

C'est la neige qui a raison

J'ai l'abri du chable 
Chemin creux que je remonte
Une feuille morte sur l'épaule
A mes pieds plus froide que le givre
L'empreinte noire de l'hiver
Et les arbres se frottent
Avec des craquements de vieux navires
Sur le lac, la bise fera ce qu'elle veut des bateaux

Encore un texte de "c'est la neige qui a raison"
publié en 2005 épuisé ... 
ciel-gessien.jpg

18:29 Publié dans art et création, France, Genève, Lettres, Nature | Tags : neige, jura, joran | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

01/12/2012

On the road...

Relire entre 2 coups de pinceaux, 2 coups d'oeil par la fenêtre de l'atelier

"On the road" les yeux coincés entre les orteils...droit devant..!

 Ce bouquin culte écrit en 1951 n'a pas plus vieilli que nous qui le relisons 40 ans après.. 

 Kerouac est mort depuis belle lurette, il se déplace dans les particules célestes..

Je me sens  un peu comme lui  la tête coincé entre mes pieds.. entre le désir d'être là haut au dessus des stratus  mal élevés  et pourtant très haut dans le ciel aujourd'hui (limite à presque 2000m..) et le désir d'être à l'atelier..là ou je suis maintenant.. 

Voici 4 états de Flo poussée par la bise

  le buste en diagonale, en traversée quoi... poussée par le désir de mouvement, de déplacement..

A Genève, en ce moment des milliers de personnes courent la fameuse course de l'escalade...

Mouvement, gesticulation, déplacement pour se prouver que l'on existe..?

flo avant bise 

1er état 

3etat flo bise 

3ème état

 4etat de flo bise

4èm état

flo bise 70x50

fin de Flo bise 70x50 acry sur toile et marouflages gegout©adagp2012

15:19 Publié dans art et création, Genève, Lettres, peinture | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

24/06/2012

Sur la route

Alors que je lis "Sur la route" encore "ensuqué" d'une sieste trop profonde, je découvre au réveil la France au travail. A deux pas de moi, on gratte, on balaye la terrasse..Jack Kerouac se marre à coté de moi..Lui qui se trouve dans un trou perdu in the middle of anywhere..Je vous livre un passage de ce bouquin culte..


"Aujourd'hui je sais pas moi, le Nebraska, j'en ai rien à foutre, au milieu des années 30 c'était rien qu'un gros nuage de poussière à perte de vue, on arrivait pas à respirer, même le sol était noir. J'y étais à l'époque. Si ça tient qu'à moi le Nebraska, ils peuvent bien le rendre aux Indiens, je peux pas le blairer cet état là."


Et la France travaille, la terrasse est clean jusqu'au prochain coup de Joran qui ne devrait pas tarder...vu la couleur du ciel..!

"même le sol était noir."

Etude pour une black red people.

55 x46. acry sur toile gegout©adagp 2012

peinture2012 0820

07/04/2011

Le portrait imaginaire de Katrine

Pas vraiment blonde comme on imaginerait une typique Scandinave. Pas vraiment brune non plus .. en fait je l'imagine délavée par les tourmentes de l'ïle. Un peu comme les épavec blanchies par le soleil et les embruns..

Diaphane pour ne pas dire transparente..

 

"Katrine était arrivée sur l'îlot. elle descendit au bord de l'eau, embrassant la côte du regard. au Nord, on ne voyait que des plages désertes et des bosquets, au sud  des prairies avec, au loin, quelques petits cabanons de pêcheurs"

extrait du livre "l'echo des morts"

Portrait imaginaire de Katrine

40x40 acry sur toile avec marouflages

gegout©adagp 2011

Certainement la seule présence humaine de cette expo en Suède

tête grise 40x40

08:51 Publié dans Lettres | Tags : diaphane, brume, portraits, dune, cabanons, acry maroufléée | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg