23/09/2013

Porte ouverte au domaine de Mucelle

Le carnet
 "Hiver 2013 en Jura"
 au domaine de
Mucelle lors des portes ouvertes .
je vous invite à le déguster en avant première ..!
 une bonne dizaine d'aquarelles
seront accrochées.. 
cirque narderant mail copie © 
 
      

Le nuage en frôlant le piémont s'épuise
Une giboulée déjà s’éloigne
La forêt retient
son souffle.
Viendront d'autres traversées blanches
la grisaille ira grain par grain vers le blanc
tourbillon qui en
ajoutant, enlève
 

Thoiry le 3 septembre 2013
 
Les "hauts de Thoiry" seront bientôt dans l'ombre après une journée de
bise juste bien comme il faut, le soleil glisse lentement derrière la "Marie du Jura" qui  se découpe en contre jour,
quel contraste avec le bassin Lémanique encore inondé  de lumière.
Le Jura réchauffe son squelette,  le calcaire je le
devine brûlant aujourd'hui. Dans deux mois la neige sera là-haut. Peut-être avant, je la guette chaque matin dès les
premiers frimas.
Je verrai le premier soupoudrage, pigments de blanc qui se posent sur la crête en laissant cette gamme
de gris que je tente encore de traduire avec le frottis du pinceau sur le papier torchon de mes aquarelles.
Je ne
voudrai pas voir disparaître cette première offensive de l'hiver. Et il faudra attendre qu'il arrive cette fois pour de
bon...
L'hiver 2013 a pris son temps pour s'installer solidement, timide incursion à skis le 19  novembre au Reculet.
(50cm vers 1500m..!)
Ensuite l'hiver ici dans la Jura et ailleurs se déchaina.
Je suis monté là-haut par tous les
temps, deux ou trois fois par semaine, skis aux pieds, appareil photo autour du cou, j'ai souvent renoncé au sommet
du  Reculet si souvent pris dans la tourmente.
J'ai vu la neige s'accumuler, les corniches grossir, les chamois ne
pouvant plus fuir, les flancs pris dans la couche de poudre..
J'ai ressenti l'immense souffle de la solitude au dessus
des stratus, le ciel qui se bouche en 2 minutes et le vent qui efface toutes traces.
Du Tiocan à la Rivière, du soleil
matinal au passage dans l'ombre versant
Valserine.
J'ai vu les alertes aux avalanches, les gueules de baleine
menaçantes s'ouvrants dans la combe S.E.
J'ai skié  d'autres itinéraires rendus possibles à skis grâce à l'enneigement
exceptionnel. (250cm à l'abri du vent mesuré vers la Vattay..) plus de 7m de cumuls à la Faucille...
Ce carnet de
voyage en neige Jurassienne est un hommage rendu à cet hiver 2012-2013.


DOMAINE DE MUCELLE
Vin des Côteaux de l’Ain

Pays de Gex
Frédéric Péricard
Viticulteur-Récoltant
480, route de Mucelle
F-01630 Challex
Tél./Fax 04 50 56 40 29
fl.
pericard@wanadoo.fr
Une fois n’est pas coutume. L’année 2013 est si tardive que je vous
propose cette année de
découvrir le vin nouveau ainsi que toute la
gamme de vin avant la fin des vendanges !
Journées d’automne
au Domaine de
Mucel le
Le vendredi 27 septembre 2013 dès 17 h
samedi 28 et dimanche 29 septembre
de 10 h à 20 h
aussi ...
Le caveau
dégustation est ouvert, de préférence sur rendez-vous, le soir de 18 à 19h00 et le samedi matin.
L’abus d’alcool est
dangereux pour la santé. Sachez consommer avec modération.
Petite
restauration
toute la journée

20/09/2013

L'invisible suggéré.. quel oxymore..!

Beauté défigurée, Flo est la muse d’une tragédie humaine où Eros et Thanatos affluent jusqu’à sang.

Alain Gegout a ce génie de la dématérialisation de la forme humaine.

Maître des angles, de la courbe et du rythme, il dissèque, brise et accentue avant de restructurer, revendiquant un objectif « défiguratif. » L’intention est de défigurer sans détruire, éliminer ce qui est trop esthétique sans représenter le corps dans son idéal de perfection.
A l’aide de cartes à puce, de spatules, chiffons et pinceaux, il compose à l’acrylique. Le sable, la cendre et le papier viennent chahuter la planéité pour créer un relief où les strates se succèdent. Il recouvre, maroufle jusqu’à la trace ultime. « Mon travail c’est comme un palimpseste qui ne préserve pas les couches. Je passe autant de temps à ajouter et à enlever, en juxtaposant, lavant, vaporisant ou grattant. »
L’élaboration d’une œuvre d’Alain Gegout peut s’échelonner sur plusieurs années. Un travail de longue haleine avec ses discontinuités et ses juxtapositions d'espaces temps effaçant tout repères. Le temps ne s’affiche pas. Il reste absent dans la représentation du réel, l’invisible se trouvant ainsi mieux suggéré.
L’artiste compose une variation autour d’une muse intemporelle, identifiée sous le nom de Flo ; héroïne générique, énigmatique, unique et multiple à la fois. Sa réalisation fictive se mêle à la fascination subjective pour rattacher l’icône à une perception plus intime.

Sa nudité sans fard est parfois accompagnée d’un voile. Sous la virtuosité du drapé, on décrypte une transparence diaphane de la peau, virginale. Innocente, évanescente, Flo est baignée dans un paysage couleur sang, comme prisonnière de l’espace-temps dicté par le flux d’un cycle menstruel. L’endomètre se désagrège pour redonner vie. Eros et Thanatos… La valeur intrinsèque de la couleur rouge ne se situe-t-elle pas entre la vie la mort ? « C’est l’irréfutable tragédie humaine. Le rouge est lié à mon optimisme convulsif, la passion, l’envie de vivre face à ce désespoir. »
Sous cette dominante ardente, l’œil absorbe tout et finit par considérer la beauté déstructurée et ses malformations comme normales. La muse-créature affiche une animalité qui s’accepte. Son image comme sa dignité ne sont jamais atteintes ou dénaturées. Rendue à l’état naturel dans sa déformation anatomique, elle s’affirme sculpturale, tel un menhir de chair. Lascive, lubrique, parfois indécente, elle nous donne l’impression d’assister à un moment fortuit. Flo éveille et remue notre émoi sensuel, dévoilant un côté spontané, jouissif. Un trait androgyne se dessine parfois sous une couche de l’épiderme. Cette imbrication mi homme mi femme, expérience presque hallucinogène d’apparition et de disparition, nous projette aux confins de l’érotisme, à la rencontre d’une étrangeté plus secrète. Elle s’illustre sans complexe, sous une nouvelle incarnation.

Une image subliminale apparaît : celle d’un regard qui dure le temps d’un éblouissement. 


Caroline Canault.

flo 120x80 juillet

Flo 120x80 acry et marouflage sur toile gegout©adagp2013

09:25 Publié dans art et création, Jeux de mots, peinture | Tags : flo, défiguratif, critique, texte | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

15/09/2013

Biennale des 109 à Paris

j'ai le plaisir d'être une fois encore invité à cette Biennale des 109.

 

 Ce salon

 

link

 

ouvre ses porte le mercredi 18 septembre avec le vernissage

INVIT+109.+01jpg

12/09/2013

6 états d'une volupté

"En ce premier matin de lourde grisaille , je m’envole enrobé de plis, cajolé de trous, titillé de poils,.
Il peut bruiner, mes yeux cherchent
l’orifice, le caliçe, le refuge de l’abricot défendu
L’atelier m’attend, j’y serai seul, j’y peindrai seul comblé de volupté"

Voilà ce que j'écrivais ce matin.. une journée vient de passer en tenant ses promesses. Comblé de volutes , saturé de volupté dans le silence de l'atelier entrecoupé de  Bashung et chants célestes ...
 Voici 6 états d'une toile au long cours...
 Au moins 10 ans de recouvrements, des couches et des couches de marougflages en déchirure..quelles cicatrices recousues à coup de volutes, d'arabesques... 
volut 1volut 2volut 3volut 4volut 5détail volut 6
flo volutes 146 x89 acry et nombreux marouflages
gegout©adagp2013 
 détail flo volutes 

11/09/2013

Détail du portrait de Geneviève

 

 Voici pour votre regard insicif le portrait d'une de mes charmantes élèves, beau profil néoclassique..n'est-ce pas..?
J'aime aussi le portrait, comme ça sous la forme la plus simple du dessin , fusain ou sanguine et je roule dessus un jus de Vernis acrylique qui déplace et fige les hasards du dessin..
 Quelle place peut avoir la couleur dans le portrait ?
 Bien sûr je pense à Bacon, chez lui le portrait devient peinture et la couleur reprend sa place naturelle: Bacon fait de la peinture, il ne fait pas du portrait, ou alors le portrait n'est que prétexte à la peinture.

Ces quelques réflexions alors que l'expo sur le portrait bat son plein à Lausanne.

jusqu'au 28 septembre

du mardi au vndredi de 15 à 18 h et le samedi de de 14 à 17 h

détail Geneviève

Geneviève 80 x60 acry sur toile détail de 

gegout©adagp2013



portrait d'Elle sanguine et caparol A3

09/09/2013

Une giboulée de mots à éditer

Voici une partie des textes qui entreront dans l'édition de ce livre d'art que je cherche à éditer

 LIvre d'art illustré de mes aquarelles sur un Jura en hiver 2012-2013

 

 d'autres textes et peintures à venir

 

Je cherche un éditeur, merci de me donner vos idées

crêt de chalame

Le nuage en frôlant le piémont s'épuise
Une giboulée déjà s’éloigne
La forêt retient son souffle.
Viendront d'autres traversées blanches
la grisaille ira grain par grain vers le blanc
tourbillon qui en ajoutant, enlève

 

brume

Thoiry le 3 septembre 2013
 
Les "hauts de Thoiry" seront bientôt dans l'ombre après une journée de bise juste bien comme il faut, le soleil glisse lentement derrière la "Marie du Jura" qui  se découpe en contre jour, quel contraste avec le bassin Lémanique encore inondé  de lumière.
Le Jura réchauffe son squelette,  le calcaire je le devine brûlant aujourd'hui. Dans deux mois la neige sera là-haut. Peut-être avant, je la guette chaque matin dès les premiers frimas.
Je verrai le premier soupoudrage, pigments de blanc qui se posent sur la crête en laissant cette gamme de gris que je tente encore de traduire avec le frottis du pinceau sur le papier torchon de mes aquarelles.
Je ne voudrai pas voir disparaître cette première offensive de l'hiver. Et il faudra attendre qu'il arrive cette fois pour de bon...
L'hiver 2013 a pris son temps pour s'installer solidement, timide incursion à skis le 19  novembre au Reculet.(50cm vers 1500m..!)
Ensuite l'hiver ici dans la Jura et ailleurs se déchaina.
Je suis monté là-haut par tous les temps, deux ou trois fois par semaine, skis aux pieds, appareil photo autour du cou, j'ai souvent renoncé au sommet du  Reculet si souvent pris dans la tourmente.
J'ai vu la neige s'accumuler, les corniches grossir, les chamois ne pouvant plus fuir, les flancs pris dans la couche de poudre..
J'ai ressenti l'immense souffle de la solitude au dessus des stratus, le ciel qui se bouche en 2 minutes et le vent qui efface toutes traces.
Du Tiocan à la Rivière, du soleil matinal au passage dans l'ombre versant
Valserine.
J'ai vu les alertes aux avalanches, les gueules de baleine menaçantes s'ouvrants dans la combe S.E.
J'ai skié  d'autres itinéraires rendus possibles à skis grâce à l'enneigement exceptionnel. (250cm à l'abri du vent mesuré vers la Vattay..) plus de 7m de cumuls à la Faucille...
Ce carnet de voyage en neige Jurassienne est un hommage rendu à cet hiver 2012-2013.

cirque narderant mail copie ©

07/09/2013

Swiss art place à Lausanne

Le vernissage et l'idée folle de vouloir créer des rencontres entre les artiste présents. Alors le manager a la cravate rouge pousse les uns vers les autres ..il tente de provoquer des connections, et on sait que les artistes sont fragiles n'est ce pas...mais hier soir tout ce passa au mieux.
On fait connaissance , on pose des questions , on compare nos conditions d'"artiste".
Je rencontre grâce à ça et entre autres le peintre Agni. Quel posture, quel personnage , un Vrai dandy sans âge ... C'est lui qui me parle du manque de soutien des artistes entres eux, du manque de fraternité .
images-2013-1169.JPG
 le peintre Agni
À bientôt 80 balais , on peut faire le ménage devant sa porte...belle rencontre..belle expo même si le tiers des artistes ne méritaient pas d'être présents sur les murs... J'ai vu entre autres une peinture de format 60x50 , le peintre avait laborieusement tenté de colorer une tige et un bout de fleur..  portrait d'une tige..?
C'était vraiment à chier .. C'était j'imagine le même qui avait sévit dans la représentation d'un chou.. (A chier là aussi..! faut dire que le chou, ça fait aller...)

Bref, toutes ces croûtes affichées avec des prix Made in Swiss. ( la tige et son bout de fleur était à 4500sfr...).
Là , y'avait comme un bug dans le casting...!

En fait  on constate une fois de plus que la médiocrité se revendique grâce aux prix élevés qu'on affiche sans vergogne.
En pensant que les amateurs n'y verront que du feu..
 Les gogos sont heureusement de plus en plus rares.. mais ces pseudo "artistes "ne devraient pas être présents dans un espace comme celui çi..!
Ces "artistes" sont une insulte faite à la créativité..!
Photo : Le vernissage et l'idée folle de vouloir créer des rencontres entre les artiste présents. Alors le manager a la cravate rouge pousse les uns vers les autres ..il tente de provoquer des connections, et on sait que les artistes sont fragiles n'est ce pas...mais hier soir tout ce passa au mieux. On fait connaissance , on pose des questions , on compare nos conditions d'"artiste". Je rencontre grâce à ça et entre autres le peintre Agni. Quel posture, quel personnage , un Vrai dandy sans âge ... C'est lui qui me parle du manque de soutien des artistes entres eux, du manque de fraternité . À bientôt 80 balais , on peut faire le ménage devant sa porte...belle rencontre..belle expo même si le tiers des artistes ne méritaient pas d'être présents sur les murs... J'ai vu entre autres une peinture de format 60x50 , le peintre avait laborieusement tenté de colorer une tige et un bout de fleur.. C'était vraiment à chier .. C'était j'imagine le même qui avait sévit dans la représentation d'un chou.. (A chier là aussi..!( faut dire que le chou ça fait aller...) Bref, toutes ces croûtes affichées avec des prix Made in swiss. ( la tige et son bout de fleur était à 4500sfr...). Là , y'avait comme un bug dans le casting...!
Gegout-Alain-1.jpg

04/09/2013

Un Nu au trait retenu

Dessin sur papier ingres coloré début 2000

65x50 gegout ©adagp2013

 

Un dessin presque académique aux deux crayons sur papier Ingres coloré avec rehauts de gouache blanche

 histoire de barbouiller cette retenue du trait


 le modèle pose pour moi très sagement
 garde sur elle ce qui habille...


65x50cm sanguine pierre noire et acry sur papier 2002

18:56 Publié dans art et création, peinture | Tags : nu académique, défiguratif, nu et défiguration, gegout | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

28/08/2013

7 milliards de portraits

Et moi et moi..

j'ai décidé de faire le portrait de tous les êtres humains vivants sur cette planète.. 

Ultime défi me direz vous avant de rendre votre portrait au divin..!

 Bon, soyons méthodique ..

 Je vais commencer par tous mes amis sur Facebook, et ensuite remonter d'amis en amis au presque milliard connecté sur ce putain de réseau social..

 Là , j'aurai déjà fait le 7 ème des zumains de cette terre.. pour les 6 milliards qui restent, je vais passer des annonces sur des satellites qui font le tour de la planéte.. un peu comme les banderolles que l'on voit passer au dessus du littoral..derrière un de ces fucking avion qui me réveille pendant la sieste..

 "Peintre désire faire votre portrait" traduit dans toutes les langues qui s'expriment ici bas..!

Ca devrait le faire, je pense en comptant une 10mn par portrait, quelques 60milliard de minutes.. je commencerai par les filles si vous me permettez..

 

détail t girls 2 

détail two girls1

détail Geneviève

détail terri

19:29 Publié dans art et création, Culture, Monde, peinture | Tags : portrait figuratif, gegout, terri, portraitiste | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

23/08/2013

Ici ou ailleurs

Le long des quais ici ou ailleurs , là ou l'on longe un canal. On marche et les premières feuilles mortes tombent lentement.

Le bruit de mes pas se heurte aux facades fermées, le quartier que je traverse respire sereinement

Ressentir  la fraîcheur d'un matin à la fin du mois d'août, la fin des vacances ...

On va retrouver la ville, sa ville et ses habitudes, le bruit du trafic qui ira en s'intensifiant.

Je dis cela pour ceux qui vivent dans le bruit de la rue, moi je m'en fous, suis là-haut  au pied de la montagne à l'abri des rumeurs de la ville...!la rue est maintenant tout a fait calme 1981 146x89

Série "vintage" et un Gegout qui date de 1981.

Une de mes dernières peintures à l'huile

 "La rue est maintenant tout à fait calme"

 146x89 Gegout©adagp2013 

 

12:02 Publié dans art et création, Nature, peinture, Voyages | Tags : peinture urbaine, gegout, toile blanche | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

20/08/2013

Swiss art place à Lausanne

Ce sera du 5 au 28 septembre à Lausanne je présenterai là 2 toiles qui sont des hommages aux visages rencontrés ailleurs que dans mon imaginaire.sélection portrait lausanne.jpg

En effet ces deux portraits sont issus de chocs éprouvés face à un regard, face à une attitude. Face à face. Le portrait de "Cold Terri" est la suite de croquis d'après nature et quelques photos faites lors de la rencontre chez une amie avec cette femme au regard pénétrant. Il faisait froid par ce jour d'hiver et le feu dans la cheminée ne suffisait pas à réchauffer la grande pièce ou nous étions. Terri était là avec une jambe dans le platre , jambe posée sur une chaie àl'horizontale. Un châle coloré couvrant ses épaules. cold Terri .jpg

Cold Terri 80x60 acry sur toile gegout©adagp2013

L'autre portrait est celui d'une amie qui fréquente mon atelier régulièrement. Geneviève a un regard sur l'art qui se traduit par une analyse subjective extrémement surprenante. Lorsque j'ai fait la série de photos d'elle, il devait être tard.. l'atelier état calme après le départ de tous les élèves . Nous parlions , elle était assise comme elle pouvait, histoire de poser ses quelques 100kgs (et j'en oublie..) La lumière laissait deviner en clair-obscur son visage , ses bras à la chair flasque. ses vétements ou rouge et noir dominants ajoutaient une note tragique.

geneviève.jpg

Geneviève. 80x60 acry sur toile gegout©adagp2013

Là, fut le départ de ce portrait qui est passé par différents états avant d'être celui qui sera visible à Lausanne.

12:19 Publié dans art et création, peinture, Vaud | Tags : portrait, figuration, lausanne, swiss art place, gegout | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

18/08/2013

Des mots jetés aux vent de Fitou

Je suis ici à Fitou , les pieds posés sur le muret qui borde l'entrée de la chapelle du village.
Petite terrasse qui donne sur les toits en contre bas.
Au loin Leucate et l'horizon de la grande bleue.IMG_0043.jpg
La tram se heurte violemment sur les murs du village. Pourtant ici Fitou a su se trouver un abri. Fitou est un village perché au fond d'un trou..
Village craintif, timide blotti dans un vallon. La chapelle a pris le risque de se montrer hautaine.
J'expose mes Flo ici pendant le mois d'août .
Dans une chapelle que dieu a déserté.IMG_0020.jpg
L'art a prit sa place , et on sait les liens entre spiritualité et art, enfin... quand les dieux s'invitent dans ce qui se trame..
Quand les dieux s'invitent on parle de peinture habitée , vrai pour la peinture et pour toute autre forme d'expression.
Habitée par les dieux, par les chamans, par cette part de folie ou de mystère qui rend l'art acceptable. 
Deux English women viennent de sortir, l'heure est a l'apéro... On pourrait boire un drink..on parle en English, elles quittent le lieu non sans avoir noté des 
mots doux pour mes Flo sur le livre d'or .( elles aussi utilisent le mot mystery ) 
O que je vous aime vous blondes ou brunes Anglaises..
Leucate au loin ne vire pas encore au rose du soir, les estivants quittent lentement la plage, marquent le sable, la tram fera le ménage, tout sera lissé 
demain matin.
Leucate à l'eau et le sable , les huitres...la mer et ceux qui jouent avec , dedans ou dessus..
Fitou la jalouse n'a que son AOC qui date de 1948...la grande bleue juste en bas se marre...IMG_0024.jpg
Le vin de Fitou n'était que picrate, piquette des corbières, bref, un vin de fantassin, un vin assassin .
Mais voilà que Fitou relève la tête , tire-bouchonne à boulets rouges blancs et rosés....sur sa mauvaise réputation ...
Les vins Bio sont de plus en plus présents, je pense entre autres à ce viticulteur de Feuilla rencontré lors d'un tour VTT. Ici , on déguste à même le sol de terre de la grange, ici à l'ombre au frais des "sabots d'Hélène", tout va bien, on "boit un canon" comme le dit le truculent Alban Michel. Du vin qui est à l'image de ce viticulteur bio qui ne mache pas ses mots, un vin typiquement Corbières plus noir que rouge...Si vous passez à Feuilla, osez frapper à sa porte..
 


10:30 Publié dans art et création, Culture, France, Nature, peinture | Tags : fitou, vin, bio, chapelle flo, expo gegout | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

11/08/2013

Du lac Baïkal aux Corbières

Je viens de tourner la dernière page de ce livre "dans les forêts de Sibérie " Un titre si banal pour ce bouquin si génial . 290 pages pour 6mois passés au bord du Baikail . Je suis ici à Fitou , les pieds posés sur le muret qui borde l'entrée de la chapelle du village. Petite terrasse qui donne sur les toits en contre bas. Au loin Leucate et l'horizon de la grande bleue. La tram se heurte violemment sur les murs du village. Pourtant ici Fitou a su se trouver un abri. Fitou est un village perché au fond d'un trou.. Village craintif, timide blotti dans un vallon. La chapelle a pris le risque de se montrer hautaine. J'expose mes Flo ici pendant le mois d'août . Dans une chapelle que dieu a déserté. L'art a pris sa place , et on sait les liens entre spiritualité et art, enfin... quand les dieux s'invitent dans ce qui se trame.. Quand les dieux s'invitent on parle de peinture habitée , vrai pour la peinture et pour toute autre forme d'expression. Habitée par les dieux , par les chamans, par cette part de folie ou de mystère qui rend l'art acceptable. Deux English women viennent de sortir, l'heure est a l'apéro... On pourrait boire un drink..on parle en English, elles quittent le lieu non sans avoir noté des mots doux pour mes Flo sur le livre d'or .( elles aussi utilisent le mot mystery ) O que je vous aime vous blondes ou brunes Anglaises.. Leucate au loin ne vire pas encore au rose du soir, les estivants quittent lentement la plage, marquent le sable, la tram fera le ménage, tout sera lissé demain matin. Leucate à l'eau et le sable , les huitres...la mer et ceux qui jouent avec , dedans ou dessus.. Fitou la jalouse n'a que son AOC qui date de 1948...la grande bleue juste en bas se marre... Le vin de Fitou n'était que picrate, piquette des corbières, bref, un vin de fantassin, un vin assassin . Mais voilà que Fitou relève la tête , tire-bouchonne à boulets rouges blancs et rosés....sur sa mauvaise réputation ...

08:36 Publié dans Lettres, Nature, peinture, Voyages | Tags : baïkal, fitou, leucate, corbières, chapelle de fitou | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

05/08/2013

Flo et ses repentirs

Deux ultimes Flo revisitées dans l'urgence. Deux jours avant accrochage à Fitou.. L,envie est grande de  tout revoir pour que ces peintures collent à mes sensations  estivales..

 Mais on pourra pas  y parvenir.. faut faire avec les états d'âme de cette dame..

Flo  et les ultimes repentirs..

 flo 100x80 fond blanc

Flo et son justaucorps

100x80

 acry sur toile avec marouflage gegout©adagp2013

flo 50x40

flo 50x40

 acry sur toile avec marouflage gegout©adagp2013

16:55 Publié dans art et création, peinture | Tags : flo défigurative, repentirs, fitou, expo à fitou | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

02/08/2013

Exposition internationale de portraits swiss art space

swiss art space | place suisse des arts | schweizer kunstraum 

Exposition internationale de portraits

 

5 - 28 septembre 2013, Lausanne, Suisse 

 

 voici ma sélection:

4 portraits tous acry sur toile avec marouflages

cold Terri
Cold Terri 
80x60 gegout©adagp2013
geneviève
Geneviève
80x60 gegout©adagp2013
Keznia
Keznia
 45x38 
 gegout©adagp2013
Lolita et friend
Lolita and friend
70x60
gegout©adagp2013

16:17 Publié dans art et création, Commerce, Culture, peinture, Vaud | Tags : portraits gegout, défiguratifs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

23/07/2013

Un ciel sans conviction

Alors que la sieste était au plus fort de son activité , je fus interpellé par de disgracieux bruits venus de là-haut...les cieux gargouillaient. Rien de bien méchant , pas de grondement qui vous inciterait à quitter l'ombre du frêne, non juste comme des lointains bavardages.
Et le désir d'en savoir plus sur les états d'âme d'un ciel devenu couleur gris..
Gris de payne..tendance indigo
Bref, j'en étais là de mes constats quand le discret gargouillis laissa s'échapper de là-haut quelques gouttes bien lourdes.
Non seulement le ciel gargouillait de plus en plus timidement mais en plus il pissotait sans conviction..
Je n'en tire aucune leçon, mais quand ça veut pas , ça veut pas..
Une dernière goutte presque sèche vint se poser sur la page 284 du thriller "glacé"
Un bien bon bouquin écrit par Bernard Nimier, un bouquin qui jette comme un froid..

 En parlant de froid , un autre retour sur le Jura en, hiver 2013

 Le Crêt de Chalame un bastion tout blanc qui veille sur les forêts d'alentour

 aquarelle 40x30 Gegout©adagp2013

cret-de-chalame.jpg

19/07/2013

Aquarelles en Jura hiver 2013

Le projet d'un carnet de voyage sur le Jura en cet hiver exceptionnel n'est pas bloqué par la canicule de ce mois de Juillet.

L'atelier fut refroidi ce matin par la réalisation de 6 aquarelles de neige 40x30 faites à partir de clichés pris là haut lors de mes sorties à skis de rando.

 Le Jura en cet hiver regorgait de neige plus de 250cm à l'abri du vent en fin du mois de Mars à 1500m d'altitude

 Je ne sais pas si c'est à cause du choix musical (un très bel album avec la voix de Cécilia Bartoli,) en tous cas , cette voix a donné le rythme à mon pinceau, à mes pinceaux ..

foret

  La magie était là ce matin , j'en suis le premier surpris ..

 voici un choix parmi les aquarelles peintes ce matin.rochers

 toutes aquarelles sur papier le moulin du coq 325grms

 40x30cm Gegout©adagp2013

 

rochers 2

 toutes aquarelles sur papier le moulin du coq 325grms

 40x30cm Gegout©adagp2013

17:45 Publié dans art et création, peinture, Voyages | Tags : neige, jura, aquarelles, carnet de voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

17/07/2013

Peinture amniotique

Comment analyser le plaisir quasi suexuel ressenti quand le pinceau lourdement chargé de liant (médium acrylique ) glisse sur la toile ou mieux encore sur le papier marouflé sur la toile. Le medium acry est laiteux avec une consistance qui ferait penser à du sperme "bien chargé"

Ce liant mélangé à la peinture modifie la couleur. On pose donc de façon aléatoire les gestes sans savoir vraiment le résutat final lorsque le liant laiteux sera sec permettant ainsi à la couleur de  montrer son aspect définitif.

 Ce matin seul face à une toile de 120x80 représentant une Flo dans les vagues, j'ai posé les lignes de cet accouchement. Cela se fit sans douleur et tout en couleurs.

 Liquide amniotique dégoulinant de plaisir sur le support

 Les arabesques naissaient sous le pinceau, le liant assurait la fluidité .. une heure après la messe était dite .. la peinture séchait dehors et les dernières traces du médium s'évaporaient.

 Flo son liquide amniotique 120x80 acry sur toile avec marouflage

gegout©adagp2013

libé accouchement mail 120x80

18:53 Publié dans art et création, Femmes, peinture | Tags : flo, accouchement, peinture amniotique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

15/07/2013

Champdor n'est pas Chambord

Ce terme "habitée " fut utilisé lors du vernissage au château de Champdor.

 C'est une des artistes invitée dans ce lieu,

Marie-Hélène Vallade-Huet pour ne pas la citer qui a osé ce mot qui va si bien avec son travail.

 

Là pourtant elle parlait de ma peinture, et ce terme élogieux prenait ici dit par elle un sens  qui habite encore mon esprit

"Habitée"

 Quelles sont  les critères qui permettent de placer ce mot en parlant d'une œuvre..?

 La force d'expression, l'intensité d'un regard, le silence  criant qui se dégage d'une œuvre d'art.

Il s'agirait donc d'un travail qui cherche à dépasser la dimension formelle et virtuose.

Une œuvre habitée serait donc un concentré d'émotions que le spectateur peut éprouver face un travail qui ne se limite pas à l'aspect représentatif et purement esthétique du réel.

 Le niveau d'émotions que l'on est sensé ressentir devant l'œuvre atteint ici une autre galaxie; là ou s'attarde le mystère de la beauté dite subjective.

 Je reviens sur le travail de cette artiste link

 Marie Hélène se dit sulpteur , en effet elle l'est , mais ses figures ou ses enfants comme elle le dit sont bien autre chose que des sculptures..elles sont des âmes  surgies de la  terre. Du plus profond de nos sédiments, là ou l'humanité ignore tout d'elle même.

 

 Si vous passez par Hauteville Lompnes , faites ce détour vers le château de Champdor. expo ouverte jusqu'au 19 août 2013

 

Exposition au Château
01110 Champdor

 


Téléphone. : 04 74 35 39 73

Fax. : 04 74 35 24 68

Email : otourisme@plateau-hauteville.com
Site : http://www.plateau-hauteville.com

Description

Vous pourrez admirer les oeuvres des artistes suivants : Patrice Collecini (peintre) - Alain Gegout (peintre) - Yannick Babled (peintre) - Claudie Lacaze (peintre) - Monique Vergneux-Sandieux (plasticienne) - Marie-Hélène Vallade-Huet (sculptrice) et Jean Verne (sculpteur)flo 40x40 4 juin

entrée chamdor mail

 Une de mes flo qui habitent ce lieu 120x80 acry sur toile avec marouflages

gegout©adagp2013

14:28 Publié dans art et création, Culture, France, peinture, Région | Tags : château, expo flo défiguratif | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

14/07/2013

Flo est-elle habitée..?

Ce terme "habitée " fut utilisé lors du vernissage au château de Champdor.

 C'est une des artistes invitée dans ce lieu,

Marie-Hélène Vallade-Huet pour ne pas la citer qui a osé ce mot qui va si bien avec son travail.

 

Là pourtant elle parlait de ma peinture, et ce terme élogieux prenait ici dit par elle un sens  qui habite encore mon esprit

"Habitée"

 Quelles sont  les critères qui permettent de placer ce mot en parlant d'une œuvre..?

 La force d'expression, l'intensité d'un regard, le silence  criant qui se dégage d'une œuvre d'art.

Il s'agirait donc d'un travail qui cherche à dépasser la dimension formelle et virtuose.

Une œuvre habitée serait donc un concentré d'émotions que le spectateur peut éprouver face un travail qui ne se limite pas à l'aspect représentatif et purement esthétique du réel.

 Le niveau d'émotions que l'on est sensé ressentir devant l'œuvre atteint ici une autre galaxie; là ou s'attarde le mystère de la beauté dite subjective.

 Je reviens sur le travail de cette artiste link

 Marie Hélène se dit sculpteur , en effet elle l'est , mais ses figures ou ses enfants comme elle le dit sont bien autre chose que des sculptures..elles sont des âmes  surgies de la  terre. Du plus profond de nos sédiments, là ou l'humanité ignore tout d'elle même.

 

 Si vous passez par Hauteville Lompnes , faites ce détour vers le château de Champdor. expo ouverte jusqu'au 19 août 2013

entrée chamdor mail

 Une de mes flo qui habitent ce lieu 120x80 acry sur toile avec marouflages

gegout©adagp2013

20:13 Publié dans art et création, France, Nature, peinture, Voyages | Tags : flo défigurative, château de champdor, jura, expo | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg