Culture

  • la part du blanc

    Expo  Gegout avec Monica Mariniello à la galerie François Fontaine

    NOUS SERONS PRESENTS CE SOIR POUR LE VERNISSAGE 

    ROUTE DE CREDERY 47,  1242 SATIGNY 

    GENEVE CH

     info@galeriefrancoisfontaine.ch

    www.galeriefrancoisfontaine.ch

     

      invit.jpg invit texte.jpg

     

     

    Au cours de son existence d'arbre, l'arbre se développe, il grandit devient lui aussi de plus en plus droit et raide, et il finit par assumer son état d'arbre sans état d'âme.
    Je ne sais rien de ce qui se passe dans l'âme de l'arbre, alors j'envisage des hypothèses.
    Je le côtoie, le devine, le remarque et le regarde intensément quand il est différent des autres dans sa solitude, dans son attitude, je partage un instant de sa vie.
    Arbre, membre tendu vers le ciel, ou courbé vers ses racines.
    On ne s'attarde pas dans le quotidien d'un arbre, sa vie est souvent silencieuse, juste quelques rugissements dans le vent, une dernière feuille morte lui échappe sans bruit par un jour gris noir de novembre.
    Les arbres que je dessine, que je peins à grands gestes ne sont pas des arbres, ils sont dessins ou peintures, et pourtant ils sont aussi ce que je devine de leur existence, ils sont ce que je ressens de notre destin.
    Alain Gegout

  • Flo en majesté

    Je présenterai une trentaine de peintures récentes dans cet espace "galerie à la campagne" dans le village de Satigny, plus exactement à Chouilly sur le haut des vignoble Genevois.

    Je serai présent le soir du vernissage dans ce lieu ou la peinture  fait bon ménage avec l'art du vin.flyer - 2016.03 - V2_Page_2.jpg

    flyer - 2016.03 - V2 expo gegout mars.jpg

  • l'art est en danger

    Octobre 2014. 

     J'aurai passé beaucoup de temps dans l'atelier cette année.  Dans l'antre du peintre la vie s'écoule autrement. Ce n'est pas lié forcément à la solitude de l'atelier que je trouve aussi en montagne là ou je vais souvent seul ou avec ma chienne Fidji. Ici je  suis le temps, je suis les secondes qu'on ne compte plus.

     En 2014, les artistes sont eux aussi malmenés. Et la "crise" nous rendrait presque indécents.

    "Comment, ces artistes qui font dans l'inutile revendiquent le droit d'exister .. faudrait pas exagérer .. !!!"

     Comment donner du sens à l'acte de créer quand le chômage plombe le climat social. Comment  justifier sa condition d'artiste dans cette société  qui ne croit plus en l'avenir.. Je ne serai jamais à la solde d'un système ou d'un parti politique quel qu'il soit.

    L'engagement d'un artiste se limite à sa propre liberté d'action. Le mot engagement, je l'associe au mot liberté.

     La pression culturelle et sociale est grande de tout raboter,  formater. 

    Plaire et séduire le plus grand nombre suppose ce choix d'un nivellement par le bas. Insidieuse réalité d'une médiocrité annoncée..  

     N'en déplaise aux "courbeurs d'échine" et autres manipulateurs de liberté..!   

    Et si tout devient plus lourd en cette période de doute, l'artiste peut montrer le chemin pour une dignité perdue.

    flo 16 oct.jpgNous sommes au cœur de ce qu'il y de plus beau chez l'être humain. La dimension de sublimer la réalité en créant  de l'inutile, du non rentable, du rêve hors normes, de la révolte sans TVA. 

     

      

     

    Flo en devenir 100x80 gegout©adagp2016

  • Thalys et justice.

    J'ai apprécié les commentaires de L'Anglais intervenant dans l'affaire Thalys et maintenant chevalier de la légion d'honneur. Il dit et interpelle les gens en leur demandant: que feriez vous dans la même situation ..?
    Mettez vous à la place de celui qui voit et doit faire qq.chose..?
    J'aime que l'on pose ces questions, hélas , honnêtement personne ne peut y répondre comme cela à froid ..
    Face à ce type de situation , il ne faut pas trop réfléchir..il faut agir ..la réflexion tue l'action..
    On peut après tout en réfléchissant bien se dire qu'il y a dans le wagon, un Américain,
    voire même un Franco-Anglais qui pourrait intervenir à ma place vu que je devine qu'il a le profil adapté à cette délicate situation..
    Bref, perso, je me garderais de toute réponse quant à mon attitude face à une agression. Le seul élément qui m'inciterait à réagir serait lié à mon narcissisme.. Eh oui, comment se regarder dans un miroir si l'on n'assume pas sa lâcheté .. 
    Oui, je réagirais, non pas forcément pour protéger l'être agressé (10534976_10152986354624841_4611400642082680694_o.jpgqui après tout, ne mérite pas qu'on se préoccupe de lui..) mais pour moi, pour ne pas alourdir ma mauvaise conscience ..pour protéger ma conscience ..!
    Et déjà , avoir cette quasi certitude rejoint le questionnement de cet Anglais. 
    Jusqu'où ne peut on pas agir.?

  • Morpho seria

    Publié le 23 juin 2015 par Alain Gegout

    acry sur papier acry sur papier

    Déjà , la magie s'épuise, le jeu devient routine, il faut réactiver les hasards, franchir la ligne jaune, et surtout ne pas s'assoupir comme on le ferait volontiers sur le sable chaud. L'art se couche sur un lit de hasard parsemé de lames ....

     

  • Aquarelles en Colisée

    Sorte de best of pour un prochain carnet de voyage qui se nommerait "Un voyage à Rome"
    3 jours à croquer la ville, croquer les vieilles pierres du Colisée...penser bien souvent qu'ils étaient fous ces Romains.
    3 jours de transpiration avec des moments d'inspiration.
    Peindre à l'intérieur du Colisée relève de l'héroïsme, comme peindre à deux pas de la Place St Pierre alors qu'il y a une concentration de scouts venus du monde entier ...(Place St Pierre devenue bleue de monde..)...

    Afficher la suite
    Photo de Alain Gegout.
    Photo de Alain Gegout.
    Photo de Alain Gegout.
    Photo de Alain Gegout.
    Photo de Alain Gegout.
  • galerie François Fontaine

    Belle initiative d'un passionné de peinture, François Fontaine ouvre sa cave et un espace adjacent aux artistes qui lui parlent.

     Galerie ouverte il y 6 mois avec le peintre Etienne Boiteux, un Parisien qui le vaut bien..

     Hier soir avait lieu le vernissage d'un peintre encore venu de French Kpitale..

    Arnaud Franc dessine nerveusement des corps en mouvement improbables. Des corps en liberté , des corps prétextes aux lignes incisives.

    Je pense à Egon Schiele sans le pathos.

    Intervention ludique de la couleur, lui ose les couleurs fluo, les fonds de belle grisaille.

     Beau boulot de cet artiste présent ici à SATIGNY, route de Crédery au N° 34 . 

    WWW.galeriefrancoisfontaine.ch

    P1010782.JPGP1010783.JPGP1010786.JPGP1010792.JPGP1010790.JPGP1010787.JPG

     

  • Biennale de la photo en France voisine

    il vous reste 48h pour voir l'expo.. Très belle édition, ne manquez surtout pas cet événement de la photo en Pays de Gex ..!
    je serai présent le dimanche après midi .. il fera moche et la salle Pierre Jaques sera votre refuge ..

    la 11 ème Biennale de la photographie à Versonnex, dans la superbe salle Pierre Jaques.
    La Biennale c'est 16 photographes dont 2 invités d'honneur

    Messieurs Bruno Toffano et Jean-Christian Hunzinger.

    L'exposition ouvre ses portes

    jusqu'au dimanche soir 26 Avril 


    Je présente dans cette belle édition 2015 9 photos. Photos format 60x40 photos qui laissent la part belle à la couleur.rain 3.jpgbleuet.jpg flou great canal.jpgpneu tracteur.jpg

    un aperçu ici ..   

    biennale affiche.jpg

  • Blue note

    J'en conviens, la blue note colle à la peau comme de la glue ... 

     Glue note....

     Le bleu, couleur consensuelle revient en force dans ma peinture... Je me suis si longtemps méfié de cette couleur... sorte de masochisme .. refuser ce que l'on aime pour des raisons d'orgueil.. Ah non pas de bleu ,, bleu trop facile, bleu trop consensuel, bleu trop Monory , trop Klein..

     Bref, en ces temps de frilosité esthétique voire artistique.. ce qui est différent..!

    le Bleu couleur froide colle à cette frilosité..

    Lorsque l'on sait que 70% des occidentaux disent choisir

    le bleu comme étant la couleur n°1.

     Lorsque les galeries avec lesquelles je bosse me demandent de faire un effort pour que Flo soit moins dérangeante.

    Je mets la blue touch..

    j'attends les réactions de ces mêmes marchands d'art et de  couleur.. Ces marchands d'art et de couleur me disent que "les gens" ont besoin de couleur gaies, que "les gens" veulent du rigolo, que "les gens" sont déprimés, et que par conséquence il nous faut faire de la soupe afin de les rassurer les pôvres gens...

     Le discours, ce discours je l'entends chaque jour, les galeries sont frileuses, les galeristes sont des marchands. Ok, il faut qu'ils le soient, mais faut-il aussi qu'ils deviennent arrogants avec les artistes qui ne collent pas à leur critères de fric à faire à tout prix. 

    On est dans une période de régression, de nivellement par le bas, ou donc s'arrêtera cette stupide glissade si les artistes se laissent influencer par les critères actuels.

    Blue note sera mon ultime concession, concession que j'assume entièrement par amour du bleu.. blue note, flo, face , visage bleu, gegout, défiguration, 







    Blue note Flo 

    détail 100x100 acry sur toile

    gegout©adagp2015

  • Le Chêne sous l'emprise de Claude Goretta

     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Au pied de cet arbre, ce chêne majestueux, bien des choses se sont passées.. que je vous laisse imaginer .. entre autres, tournage d'un film avec Depardieu et Marlène Jobert dans les années 70.. 80, qui...
     
     
     
     
     
     
     
    Icône Public
     Public 
     
    Partager
     

  • Simplifiez, priez pour nous..

    heure hiver mail.jpg

    "Simplifiez, priez pour nous":

    Jeu de mots pour dire le combat que cela représente . L'artiste doit faire simple , ne pas fatiguer la peinture.
    La neige nous montre souvent l'exemple, ici sur la photo d'un chalet d'altitude dans le jura.
    La nature a horreur du vide , ce n'est pas la nature qui s'en arrange assez bien (du vide) c'est l'être humain qui veut occuper l'espace, lui enlever cette part de mystère, investir le monde, avec des mots, de la couleur, des notes et ne laisser qu'une toute petite place au silence, au presque rien...
    j'étais hier au sommet d'un modeste Reculet dans le jura.

    Pas de trace, la neige me montrait une fois encore ce quelque chose qui nous échappe trop souvent , la sobriété..

  • Foehn.

    J'ai tous les ingrédients réunis sur la table de mon atelier.

    Les pots, du rouge au noir en passant par le bleu, le blanc pourrait devenir important si la température baisse encore  un peu.

    Le Foehn, ce vent fou a ruiné tous nos espoirs depuis le début de cet hiver, j'ai trop souvent vu cette lueur  pisseuse qu'il traine sur son passage.

    Assez..

    laisse la place à ce qui vient du nord ouest, laisse les embruns ambrés de guineess, laisse le parfum tourbé d'Ecosse entrer dans mes narines rassasiés du Sahara.

     Je la sens maintenant... 

     Je regarde toutes les 30 secondes par la fenêtre, je devine de temps à autre une nuance plus sombre que le Jura découpe. Avant de sentir la neige , je  l'envisage, l'anticipe et ce rendez vous promis par  elle me rend nerveux.

    Je la sens maintenant, elle s'approche cette infidèle.

     

    Encore un aller et retour par la fenêtre, la baie vitrée donne en plein sur cette belle promise...

    elle est en retard, je suis en pétard, viendras tu blanche salope..

    atelier et série hiver .jpg 

     

  • La sensation du matin de maître Gegout .

    v1 2014 Couverture alain gegout.jpg

    Le monceau de KDo dépassait maintenent la hauteur de ma fenêtre, déjà l'air commençait à rougir... Au loin la sirène du père striait le noir de folles zébrure.. Il me fallut beaucoup de courage pour détacher le ruban qui entravait mes jambes , je repris mon souffle, le sol gisait à mes pieds gluant de savantes vomissures ...je ne voulais plus voir, plus sentir l'odeur fétide des rouges rubans...il fallait s'arracher, un état d'urgence enflait dans mes poumons inondés de larmes blanches..Les brigades Kdo tueuses tentèrent une ultime attaque, toutes tentacules tendues ... Mais j'étais deja trop loin, trop haut de leurs sanglantes caresses. les bruits de papier froissé, la sirène du père, le cri des enfants , tout cela s'estompait dans les lambeaux de l'aube....j'étais de nouveau libre, je sortis de ma poche le GPS dernier cri, je lui fit un dernier sourire et le jeté tout neuf encore dans son étui... Il fit dans le vide sidéral un dernier cri , un ultime râle ..

  • Just a flake

    Les Monts Jura font de la résistance, pris soudain d'une sorte de nostalgie.. les monts refusent de passer au blanc de blanc de l'hiver.

    j´observais ces sommets  ce soir en passant à leur pieds.

    Thoiry, charmante bourgade au pieds du seigneur Reculet...

    Ils me refont le coup de l'autre semaine, le coup du "soupoudrage", making up de vieille dame encore coquette.

    Délicate attitude esthétique, j'en conviens, une telle harmonie colorée me laisse fasciné par tant de grisantes nuances.

    Alors je fais avec cette ultime coquetterie , caprice de vieille dame, je comble mes désirs dans la solitude de l'atelier qui se prête à mes tempêtes.givre .jpg

  • Trophée Jean Pernet à la galerie JC Chambaz

    Je viens d'apprendre que je suis le lauréat du trophée Jean Pernet..sur la thématique de l'hiver dans la catégorie peinture.

    38 artistes étaient sélectionnés entre sculpture , photo et peinture.

    Bon niveau dans l'ensemble.. cette expo sera visible jusqu'au 4 janvier 2015. Mes deux peintures choisies y seront aussi .

     "Flo en hiver" 100x80 acry sur toile 

    et "un hiver à venir " 65x50 aquarelle 

     Une galerie d'art à Saint Genis Pouilly (dans le Pays de Gex) pour vous faire découvrir et apprécier des artistes professionnels de bonne qualité..

    http://www.galerie-d-art-saint-genis.fr/

     

    flo en hiver.jpghiver a venir aqua.jpg

  • Toutes Flo devant

    Un retour obligé sur Flo .. 

    Elle ne parvient pas à me quitter.... Alors je craque, je lui dis pourtant chaque fois que TOUT est fini entre nous ... Elle est là, elle hante l'atelier .. Ici ou là, dans un coin de matière, de poussière. 

    On ne décide vraiment de rien ..  

    Elle s'impose, explose dans un rouge crépusculaire, une fontaine de flots ensanglantés, ou alors  elle implose dans un lointain cotonneux gris verdâtre, comme une timide respiration de la brume.

    J'suis obligé de faire avec elle ... 

    Flo: sa présence 80x60 acry sur toile 

    gegout ©adagp2014

    Flo sa présence 80x60.jpg

  • Pour faire respirer son regard

    40x40 1.jpg

    Je lui propose de fermer les yeux face à l'insolent soleil,

    je lui parle de paupières si lourdes, brûlantes..

    Je lui chuchote à l'iris des mots translucides.

    Je lui caresse le doigt dans l'oeil,

    lui souffle des reflets d'acier qui scintillent au fond de la pupille.

     
     
     
     
     
    une des peintures bientôt visible à la galerie JC Chambaz de St Genis Pouilly 
    40x40 acry sur toile gegout©
  • De neige et de sable

    A découvrir durant les 3 jours :
    Le carnet de voyage grand cru Gegout millésimé
    2014 est et restera un mystère à découvrir au
    domaine…. il vous distille, tout de même,
    quelques indices vieillis en fut de chêne :
    Parfum de tourbe, harissa, crottins d’élan, pubs
    enfumés, brumes et gulf stream, lagunes,…
    Carnet offert lors de l’acquisition d’une
    aquarelle exposée.1932586_10152774212194841_6319379711050927429_o.jpeg

  • La fin de l'impossible

    flo sans titre.jpg

    Flo sans titre.80x60 acry et marouflage sur toile

    J'aurai passé beaucoup de temps dans l'atelier cette année. Dans l'antre du peintre la vie s'écoule autrement. Ce n'est pas lié forcément à la solitude de l'atelier que je trouve aussi en montagne là ou je vais souvent seul ou avec ma chienne Fidji. Ici je suis le temps, je suis les secondes qu'on ne compte plus.

    En 2014, les artistes sont eux aussi malmenés. La "crise" nous rendrait presque indécents.

    Comment donner du sens à l'acte de créer quand le chômage plombe le climat social. Comment justifier sa condition d'artiste dans cette société qui ne croit plus en l'avenir.. Je ne serai jamais à la solde d'un système ou d'un parti politique quel qu'il soit.

     

    L'engagement d'un artiste se limite à sa propre liberté

    d'action. Le mot engagement, je l'associe au mot liberté.

    La pression culturelle et sociale est grande de tout raboter, formater.

    Plaire et séduire le plus grand nombre suppose ce choix d'un nivellement par le bas. Insidieuse réalité d'une médiocrité annoncée..

    N'en déplaise aux "courbeurs d'échine" et autres manipulateurs de liberté..!

    Et si tout devient plus lourd en cette période de doute, l'artiste peut montrer le chemin pour une dignité perdue. Nous sommes au cœur de ce qu'il y de plus beau chez l'être humain. La dimension de sublimer la réalité en créant de l'inutile, du non rentable, du rêve hors normes, de la révolte sans TVA.

    Redonner du sens à cette aventure humaine passe par l'art.

  • Ciselé de cicatrices

    Encore deux artistes qui vont vous échapper .. Eh oui, l'expo se terminait ce soir ..! c'était chez Luc Doret à la "galerie de la grange". à Romainmôtiers..
    Un lieu que j'aime, une galerie qui tient la route, sa route ..
    j'aime y accrocher mes peintures qui respirent ici .. J'aime aussi y découvrir ceux que Luc Doret ose présenter.
    paul Estier 1.jpgluc atelier.jpgRarement déçu par ses choix ..! et cette fois encore c'est du lourd.!

    Lourd au sens propre avec ce sculpteur Paul Estier qui pose sur ses socles toutes nos carcasses d'acier blessées. Acier patiné, déchiré, ciselé de cicatrices. Une beauté qui bouscule.. !
    Paul doit certainement avoir dans sa cave des chars d'assaut, des panzers, des canons, des tonnes et des tonnes de blindage de tourelles, du lourd quoi .. qu'il rend à la vie dans ce qu'elle a de plus beau, la force de la fragilité.
    Le peintre Chilien Rafael Barria se sort très bien de cette forte confrontation.. l'ensemble de son travail est riche de narrations ou le rêve et le cauchemar s'affrontent dans une harmonie crépusculaire ..
    Des images de cette expo que vous avez raté ..

    Rafael Barria.jpg

    Luc Doret dans son atelier à Romainmôtiers 



     deux visions de l'expo galerie "la grange" juste avant le décrochage..