défiguration

  • Flo affronte ce chien de l'hiver

     flo et ce chien de l'hiver.jpg

    Plan froid hyper glacial.


    Les autorités publiques me conseillent de changer de couleur pour mes chaussettes...Ah bon ...
    Quel lien me direz vous avec une peinture qui avait jusqu'à ce jour un fond gris bleuté et qui se retrouve par effet induit d'une décision du ministère de la préservation publique avec un fond vermillon censé entretenir une sensation du ressenti calorique supérieur au choix d'un gris bleuté..!?
    Je vous laisse juge, et je vous propose ce test ludique:
    Équipez vos pieds et autres extrémités de couleur chaude ( rouge ou orange et pourquoi pas jaune ) pendant une ou deux heures, restez sans bouger en plein vent là où le ressenti se fait sentir.
    Ensuite, si vous êtes encore vivant, de retour au home sweet home, notez vos impressions au niveau du ressenti.
    Si tout va bien pour vous et sans avoir abuser de leurres alcoolisés, tentez la même immersion en milieu hyper glacial avec des chaussettes bleues ou en tous cas de couleur froide (bleu, vert ou violet à dominante bleue..!)
    De retour at home (en cas de survie seulement ...!)
    Notez vos impressions du ressenti au niveau des orteils ou des oreilles, ( pour les oreilles il existe d'autres choses que les chaussettes, du style bonnet rouge ou bleu selon la couleur de vos ressentis esthétiques)
    J'ai donc quant à moi testé la chose avec cette Flo qui reprend des couleurs actuellement... J'attend encore qqs minutes avant de noter ses impressions...

  • Flo en majesté

    Je présenterai une trentaine de peintures récentes dans cet espace "galerie à la campagne" dans le village de Satigny, plus exactement à Chouilly sur le haut des vignoble Genevois.

    Je serai présent le soir du vernissage dans ce lieu ou la peinture  fait bon ménage avec l'art du vin.flyer - 2016.03 - V2_Page_2.jpg

    flyer - 2016.03 - V2 expo gegout mars.jpg

  • Thalys et justice.

    J'ai apprécié les commentaires de L'Anglais intervenant dans l'affaire Thalys et maintenant chevalier de la légion d'honneur. Il dit et interpelle les gens en leur demandant: que feriez vous dans la même situation ..?
    Mettez vous à la place de celui qui voit et doit faire qq.chose..?
    J'aime que l'on pose ces questions, hélas , honnêtement personne ne peut y répondre comme cela à froid ..
    Face à ce type de situation , il ne faut pas trop réfléchir..il faut agir ..la réflexion tue l'action..
    On peut après tout en réfléchissant bien se dire qu'il y a dans le wagon, un Américain,
    voire même un Franco-Anglais qui pourrait intervenir à ma place vu que je devine qu'il a le profil adapté à cette délicate situation..
    Bref, perso, je me garderais de toute réponse quant à mon attitude face à une agression. Le seul élément qui m'inciterait à réagir serait lié à mon narcissisme.. Eh oui, comment se regarder dans un miroir si l'on n'assume pas sa lâcheté .. 
    Oui, je réagirais, non pas forcément pour protéger l'être agressé (10534976_10152986354624841_4611400642082680694_o.jpgqui après tout, ne mérite pas qu'on se préoccupe de lui..) mais pour moi, pour ne pas alourdir ma mauvaise conscience ..pour protéger ma conscience ..!
    Et déjà , avoir cette quasi certitude rejoint le questionnement de cet Anglais. 
    Jusqu'où ne peut on pas agir.?

  • Morpho seria

    Publié le 23 juin 2015 par Alain Gegout

    acry sur papier acry sur papier

    Déjà , la magie s'épuise, le jeu devient routine, il faut réactiver les hasards, franchir la ligne jaune, et surtout ne pas s'assoupir comme on le ferait volontiers sur le sable chaud. L'art se couche sur un lit de hasard parsemé de lames ....

     

  • Blue note

    J'en conviens, la blue note colle à la peau comme de la glue ... 

     Glue note....

     Le bleu, couleur consensuelle revient en force dans ma peinture... Je me suis si longtemps méfié de cette couleur... sorte de masochisme .. refuser ce que l'on aime pour des raisons d'orgueil.. Ah non pas de bleu ,, bleu trop facile, bleu trop consensuel, bleu trop Monory , trop Klein..

     Bref, en ces temps de frilosité esthétique voire artistique.. ce qui est différent..!

    le Bleu couleur froide colle à cette frilosité..

    Lorsque l'on sait que 70% des occidentaux disent choisir

    le bleu comme étant la couleur n°1.

     Lorsque les galeries avec lesquelles je bosse me demandent de faire un effort pour que Flo soit moins dérangeante.

    Je mets la blue touch..

    j'attends les réactions de ces mêmes marchands d'art et de  couleur.. Ces marchands d'art et de couleur me disent que "les gens" ont besoin de couleur gaies, que "les gens" veulent du rigolo, que "les gens" sont déprimés, et que par conséquence il nous faut faire de la soupe afin de les rassurer les pôvres gens...

     Le discours, ce discours je l'entends chaque jour, les galeries sont frileuses, les galeristes sont des marchands. Ok, il faut qu'ils le soient, mais faut-il aussi qu'ils deviennent arrogants avec les artistes qui ne collent pas à leur critères de fric à faire à tout prix. 

    On est dans une période de régression, de nivellement par le bas, ou donc s'arrêtera cette stupide glissade si les artistes se laissent influencer par les critères actuels.

    Blue note sera mon ultime concession, concession que j'assume entièrement par amour du bleu.. blue note, flo, face , visage bleu, gegout, défiguration, 







    Blue note Flo 

    détail 100x100 acry sur toile

    gegout©adagp2015

  • Simplifiez, priez pour nous..

    heure hiver mail.jpg

    "Simplifiez, priez pour nous":

    Jeu de mots pour dire le combat que cela représente . L'artiste doit faire simple , ne pas fatiguer la peinture.
    La neige nous montre souvent l'exemple, ici sur la photo d'un chalet d'altitude dans le jura.
    La nature a horreur du vide , ce n'est pas la nature qui s'en arrange assez bien (du vide) c'est l'être humain qui veut occuper l'espace, lui enlever cette part de mystère, investir le monde, avec des mots, de la couleur, des notes et ne laisser qu'une toute petite place au silence, au presque rien...
    j'étais hier au sommet d'un modeste Reculet dans le jura.

    Pas de trace, la neige me montrait une fois encore ce quelque chose qui nous échappe trop souvent , la sobriété..

  • La sensation du matin de maître Gegout .

    v1 2014 Couverture alain gegout.jpg

    Le monceau de KDo dépassait maintenent la hauteur de ma fenêtre, déjà l'air commençait à rougir... Au loin la sirène du père striait le noir de folles zébrure.. Il me fallut beaucoup de courage pour détacher le ruban qui entravait mes jambes , je repris mon souffle, le sol gisait à mes pieds gluant de savantes vomissures ...je ne voulais plus voir, plus sentir l'odeur fétide des rouges rubans...il fallait s'arracher, un état d'urgence enflait dans mes poumons inondés de larmes blanches..Les brigades Kdo tueuses tentèrent une ultime attaque, toutes tentacules tendues ... Mais j'étais deja trop loin, trop haut de leurs sanglantes caresses. les bruits de papier froissé, la sirène du père, le cri des enfants , tout cela s'estompait dans les lambeaux de l'aube....j'étais de nouveau libre, je sortis de ma poche le GPS dernier cri, je lui fit un dernier sourire et le jeté tout neuf encore dans son étui... Il fit dans le vide sidéral un dernier cri , un ultime râle ..

  • Trophée Jean Pernet à la galerie JC Chambaz

    Je viens d'apprendre que je suis le lauréat du trophée Jean Pernet..sur la thématique de l'hiver dans la catégorie peinture.

    38 artistes étaient sélectionnés entre sculpture , photo et peinture.

    Bon niveau dans l'ensemble.. cette expo sera visible jusqu'au 4 janvier 2015. Mes deux peintures choisies y seront aussi .

     "Flo en hiver" 100x80 acry sur toile 

    et "un hiver à venir " 65x50 aquarelle 

     Une galerie d'art à Saint Genis Pouilly (dans le Pays de Gex) pour vous faire découvrir et apprécier des artistes professionnels de bonne qualité..

    http://www.galerie-d-art-saint-genis.fr/

     

    flo en hiver.jpghiver a venir aqua.jpg

  • Toutes Flo devant

    Un retour obligé sur Flo .. 

    Elle ne parvient pas à me quitter.... Alors je craque, je lui dis pourtant chaque fois que TOUT est fini entre nous ... Elle est là, elle hante l'atelier .. Ici ou là, dans un coin de matière, de poussière. 

    On ne décide vraiment de rien ..  

    Elle s'impose, explose dans un rouge crépusculaire, une fontaine de flots ensanglantés, ou alors  elle implose dans un lointain cotonneux gris verdâtre, comme une timide respiration de la brume.

    J'suis obligé de faire avec elle ... 

    Flo: sa présence 80x60 acry sur toile 

    gegout ©adagp2014

    Flo sa présence 80x60.jpg

  • Pour faire respirer son regard

    40x40 1.jpg

    Je lui propose de fermer les yeux face à l'insolent soleil,

    je lui parle de paupières si lourdes, brûlantes..

    Je lui chuchote à l'iris des mots translucides.

    Je lui caresse le doigt dans l'oeil,

    lui souffle des reflets d'acier qui scintillent au fond de la pupille.

     
     
     
     
     
    une des peintures bientôt visible à la galerie JC Chambaz de St Genis Pouilly 
    40x40 acry sur toile gegout©
  • La fin de l'impossible

    flo sans titre.jpg

    Flo sans titre.80x60 acry et marouflage sur toile

    J'aurai passé beaucoup de temps dans l'atelier cette année. Dans l'antre du peintre la vie s'écoule autrement. Ce n'est pas lié forcément à la solitude de l'atelier que je trouve aussi en montagne là ou je vais souvent seul ou avec ma chienne Fidji. Ici je suis le temps, je suis les secondes qu'on ne compte plus.

    En 2014, les artistes sont eux aussi malmenés. La "crise" nous rendrait presque indécents.

    Comment donner du sens à l'acte de créer quand le chômage plombe le climat social. Comment justifier sa condition d'artiste dans cette société qui ne croit plus en l'avenir.. Je ne serai jamais à la solde d'un système ou d'un parti politique quel qu'il soit.

     

    L'engagement d'un artiste se limite à sa propre liberté

    d'action. Le mot engagement, je l'associe au mot liberté.

    La pression culturelle et sociale est grande de tout raboter, formater.

    Plaire et séduire le plus grand nombre suppose ce choix d'un nivellement par le bas. Insidieuse réalité d'une médiocrité annoncée..

    N'en déplaise aux "courbeurs d'échine" et autres manipulateurs de liberté..!

    Et si tout devient plus lourd en cette période de doute, l'artiste peut montrer le chemin pour une dignité perdue. Nous sommes au cœur de ce qu'il y de plus beau chez l'être humain. La dimension de sublimer la réalité en créant de l'inutile, du non rentable, du rêve hors normes, de la révolte sans TVA.

    Redonner du sens à cette aventure humaine passe par l'art.

  • l'enfer du décor

    Eh oui et cela continue dans ce Pays de Gex ..

    Programmes immobiliers un peu partout ou se trouve encore du vert..

    Mon atelier de Bretigny est cerné de bâtiments. Une société immobilière vient de poser sa cabane juste en face de la baie vitrée de l'atelier ..

    Le réseau routier est totalement saturé aux H de pointe et on continue sans savoir comment gérer tous ces futurs nouveaux venus..

    À moins que tout cela ne s'effondre avec un ralentissement du flux Genevois et Vaudois laissant le Pays de Gex peuplé de quartiers fantômes ...

     

    immobilier.jpg

    Mais bon , le pire n'est jamais sûr

  • Du néant succulent

    Du néant succulent

    Publié le 23 juin 2014 par geg

    structurant, voila un mot qui structure notre existance.
     Que  serions nous si nous n'étions  existants  que par le fait d'exister..
     Exister sans éléments structurants serait vide sidéral.. anti matière sans matière..

    Mes flo flotteraient elles aussi dans un néant sans fondement passants de la dégoulinure à la tartine.


     Moi par exemple, je  ne serais que  poils, paysage hirsute, primitif sans arts, chaos ingérable.
     Et c'est pour cela  qu'il nous faut inventer L'ELEMENT STRUCTURANT, celui qui nous permettra de gérer le chaos. L'ingrédiant succulent qui donnera sens au néant.

    Donner du sens à l'insignifiant voilà qui est rassurant. 

     
    100x80 8ème et dernier état de Flo sans perle

    100x80 8ème et dernier état de Flo sans perle

  • Défiguratif

     

     
     

    sans pitre

    Du carnet de voyage aux aventures de Flo la muse de toutes les muses, en passant par un commentaire plus ou moins drôle, une de mes peintures, dessin ou photo illustre le texte. Art contemporain, montagne et neige font ici bon ménage. God is a snow man !

    Défiguratif

    Publié le 13 juin 2014 par geg

    Temps idéal pour aller visiter mon album de dessins et acry sur papier rangés bien au frais...!
    Les corps sont présents , le  corps au naturel intemporel.

    (un temps pour elles)
    Le dessin de nu voilé dédoublé comme en écho, déformé, trituré.

    Je viens de recevoir un mail de la communauté Wikimedia

     

    File:Smoking girl 150x120.jpg a été listé dans les demandes de suppression pour que la communauté puisse discuter afin d'établir si ce fichier devrait être conservé ou non. Nous aimerions que vous participiez à cette discussion, qui se déroule dans le paragraphe consacré à cette question.

    Si vous êtes la personne qui a créé ce fichier, prenez bien note que le fait qu'il soit soumis à cette procédure ne signifie pas nécessairement que nous n'accordons pas de valeur à votre travail. Cela veut simplement dire qu'une personne croit qu'un problème précis se pose au sujet de ce fichier, comme par exemple un problème de copyright.
    Dans tous les cas, ne prenez pas cette procédure comme une attaque personnelle. Merci !

    concernant une de mes peintures servant à illustrer un article sur" l'art défiguratif"

    "smoking girl"

    in the dark .jpg

    est en effet  une icone de cette définition que je revendique.

    La peinture défigurative n'a pas vocation éducative.. Cette récupération ou justification de l'expression artistique relève d'une manipulation culturelle. L'artiste que je suis revendique le droit et le devoir d'une création échappant à tout critère éducatif.

    Je laisse ce job à d'autres "bien agissants" dans le cadre d'une société ou tout devrait avoir du sens...

    Les décideurs sont souvent les censeurs  de ceux qu'ils ne peuvent pas comprendre

    Lorsque je peins,je ne délivre aucun message, aucune intention.. si ce n'est le fait de me surprendre moi-même. 

    Cette société à la dérive veut sacraliser ce qui serait l'ultime présence de sens. L'artistiquement correct en serait une fois de plus le dépositaire. 

    L'art comme une ultime tentative de restauration d'un pouvoir incapable de décider au delà du quotidien auquel ils ne croient même plus.

    L'art défiguratif n'est pas un concept nouveau. Une certaine apologie du glauque et de la laideur ne me touche pas davantage.

    l'artiste doit se battre chaque jour pour ne pas être récupéré par ces  détenteurs de la vérité culturelle qui ne peuvent pas maîtriser le "mystère de l'art" 

    Et ce mot "mystère" a forcément une connotation sacré

  • Manger son travail

    Montrer, exposer son travail.

    Voila bien la préoccupation Majeure de la plupart des artistes que je connais
    Ou montrer sa création, son travail dans ce monde ou l'image , la "création" sont profusion
     Les galeries sont devenues frileuses et celles qui font un authentique travail de promotion des artistes qu'elles soutiennent sont rares
     La plupart d'entre elles sont devenues des "loueurs d'espace" pour artistes (riches) en quête de reconnaissance
    .

     Je lisais hier les commentaires sur la page  FaceBook  d'une artiste reconnue qui ose dire qu'elle est actuellement sans le sou.. plus de quoi payer son chauffage, la dèche, la misère hante les ateliers..

    Beaucoup renoncent ou sous la pression du fric font n'importe quoi afin de survivre..

    Bientôt les performances dans les galeries chics et branchées ou l'artiste mangera en live son oeuvre..!

    dernier état de Flo 102 x79 acry sur toile et marouflage gegout©adagp2014

    flo 102x79 .jpg


    En attendant... je peins ...!

  • L'aurore d'un soir

    L'aurore d'un soir

    Publié le 3 juin 2014 par geg

    Publié le 25 novembre 2006 par gegout

     et repris en ce jour de fin de printemps 2014

     Debout  les diables, l'aventure appartient à ceux qui se lèvent tôt, pas à cause d'une insomnie chronique, mais grâce à cette intuition de la beauté débordante et exubérante à la fenêtre. 

    Voici  un texte court écrit par un ami aujourd'hui disparu, texte qui m'était destiné:
    Rouge :

    "Toi qui méprises le coucher de soleil des peintres du dimanche qu'as tu de plus à dire de l'incendie du ciel"
     
    Patrice Martigné "Adamantis"

    cet incendie du ciel au lever ou au coucher du soleil

     

    lever de soleil sur les Alpes depuis Thoiry
  • Magic brush

    The magic brush..!

     

    Un pinceau, outil archaÏque, fait d'un manche qui doit bien mesurer 25 cm de long et à une de ses extrémités , une touffe de poils, soie de porc ou autre matière synthétique. l'autre extrémité est taillé en biseau .. futé ..!
    Fidèle, rien à lui reprocher, le laisser faire ,il sait tout faire, avec une préférence pour les silhouettes aléatoires... 

    Flo cambrée

    Une des peintures 120x80 cette toile au fond vermillon sera visible à la galerie "la grange" de Romainmôtiers en Suisse dès le 3 mai 2014

     
  • Faut laicher chécher..

    Passer tout le jour à l'atelier entre Flo et ses fantômes. Glisser d'une chose à l'autre, d'un papier à l'autre, peindre, se perdre dans le capillaire, le vaisseau bleuâtre qui traverse un sein ou l'autre, voire les deux...

    C'est se plonger en chair profonde, en lymphes translucides, laisser surgir une pigmentation, peindre ce qui glisse entre les secondes

    Les secondes sont les poussières du temps , celui qui s'attarde entre ses seins, semence giclée, giboulée de printemps, laisser sêcher...!

     Suivent trois états de Flo du jour.

    80x60 acry sur toile et marouflages

     gegout©adagp2014

    IMG_0010.jpg

     

     

    IMG_0011.jpg

    IMG_0012.jpg

  • Une perle rare

     Vermeer à l'aide de son smartphone fit d'abord une photo. La jeune fille passait souvent dans l'atelier du maître, jetait un coup d'œil distrait sur les peintures qui séchaient, répondait à un texto en repoussant le turban qui lui tombait sur les yeux.

     Vermeer était fasciné par la technologie, et depuis longtemps il révait de s'acheter une tablette, Iphone ou autre  truc berry

    Là, à l'instant en voyant la jeune fille blackberry dans la main, une décision fut prise, il aurait lui aussi un smartphone, il prendrait des photos de la jeune fille , ce serait quand plus simple que de lui demander de poser sans bouger le cul sur une chaise  avec la tête tournée sur le coté pendant des heures..! 

     La jeune fille à la perle, bouche entre-ouverte comme si elle souffrait des végétations  lui  fit un clin d'œil et disparut dans la lumière du matin...

     Vermmer ferait son portrait à l'aide de la photo , il ne dirait rien à ses confrères  tous  jaloux de son  immense succés.. 

     On connait la suite, cette peinture devint "la Joconde du Nord", j'en fis moi-même quelques copies plus ou moins réussies. Je vous propose d'en découvrir deux ce soir .. j'y fis beaucoup d'autres qui ont toutes brulées lors de l'incendie de mon atelier ....

    "La jeune fille à la perle rare" 

    46x38 acry et marouflage sur toile

    collection privée 

    Gegout©adagp2014

    perle cadeau

    et celle ci plus  trash

     56x45 

    acry sur  toile et marouflages gegout©adagp2014

    perle et collier

     

     

  • Cucul ce couple

    Je passe une partie de la journée, le regard  passant de la peinture qui se fait à la fenêtre qui ne bouge pas.

     Bref, je passe le temps... de temps en temps, les yeux dérivent vers la montagne en partie cachée par une horrible maison de village
    .giboulee.jpg

     Non, je n'en veux pas à cette facade qui aussi sait me renvoyer une lumière violente dès le matin


     Par la fenêtre, pendant ce temps le temps passe chargé de blanc menaçant, le paysage est coupé en deux, coupure verticale, une partie visible et l'autre plus ou moins importante qui disparait derrière un rideau opaque qui se déplace du nord vers le sud, une giboulée passe chargée de neige. Ou se trouve la limite P-N (pluie neige ) là ou la montagne se coupe elle aussi en deux,  montagne noire  et blanche, ligne horizontale et régulière qui dit la neige, qui dit la pluie.

    La peinture qui se fait... un peu cucul ce couple soudé à jamais .. 

    flo-duo-tetes.jpg

    un petit format 40x30 acry et marouflage sur toile

    gegout©adagp2014