dessin

  • Ses lèvres

    Juste comme un baiser du bout des doigts sur ses lèvres,

    une sensation de chaleur bleutée alourdit ses paupières, une ombre glisse sur son visage, se pose là juste sous le nez..

     sa bouche restera entre-ouverte, prête aux mots qui viendront..

    empreintes visage

    étude pour Flo  empreintes de doigts  

    Gegout©adagp2013

  • dessins à la "galerie racines"

    • Lorsque j'ai vu les dessins de Frederikke, l'envie de les présenter dans la galerie s'imposa à moi naturellement. 
      Il y a dans le travail que vous découvrirez ici ce qui est la différence entre dessin classique et cette dimension expressive qui va au delà de la froide étude académique.
      Grands formats sur papier rehaussés de couleur, rien de nouveau dans la forme, sans virtuosité ostentatoire, sans provocation.
      Juste un élan vers notre modeste humanité.
      Ces corps entre-mélés sont en partance vers un monde qui accepte notre tragique destinée. 
      Vernissage le vendredi 18 octobre à 18h
      Expo ouverte le samedi 19 et dimanche 20 octobre entre 15 et 19h

      "Galerie racines" au rond point de Bretigny
     

    Publications

    mur gauche.jpg

    grand mur.jpgmur droite.jpg

     
  • Drapé de rage

    Retrouver dans un carton un papier bien rangé, non rongé... qui date de 1977. Jouer avec  ce dessin, soudain, comme pris d'une envie de rejeter loin très loin cette fuite du temps, barbouiller de désespoir ce beau drapé fait il y a 40 ans .

    40 ans de peinture, de dessin, toujours la même rage face à ce temps cruel qui nous chiffonne, nous grignotte et nous laisse en miettes face à nous même..

    voici le résultat

    77 13

     dessin  encre et crayon carbon65x50

    1977 >2013

    gegout©adagp2013

  • L'Odalisque ( la grande)

    Tous les amateurs de grande peinture connaissent cette toile peinte par M Ingres au début du 19 eme siècle . La grande Odalisque a fait parler d'elle presque autant que l'origine du monde de Courbet.image.jpg On a parlé de son dos si rond, si riche en vertèbres, on a dit son sein bien visible , si riche en silicone, on a osé même parler d'un troisièmes sein , ou d'un goitre naissant. M Jean Dominique Ingres devait bien rire de ces commentaires, lui qui jouait avec les rondeurs de son crayon mine de plomb. Mais au chapitre des aberrations de cette peinture , peu , sauf erreur de ma part, ont commenté la bizarrerie de son cou. Prenez le temps d'observer sa nuque juste la derrière l'oreille bien visible. Vous noterez cette fusion incroyable du turban qui vient se greffer sur le cou, comme si elle était née avec ce turban tout naturellement... Cette aberration relève d'une distorsion que je ne comprends toujours pas.. Sur ce ... Je pars vers le Tyrol croquer qqs chalets . De retour vers le 7 juillet Je vous souhaite enfin du soleil , du serein soleil , sans cataclysme .. Merci de votre regard.

  • Angie

    Je vous le dévoile.. le sexe de l'ange est dégoulinant de.... fraîcheur 
    Juste sorti du bain, son corps couvert en partie d'un drapé blanc  immaculé
     Vapeur de menthe eucalyptus flotte dans la moiteur de l'espace
    Il regarde par la fenêtre la neige qui tombe doucement sans faire le moindre bruit
    acryl-papier 1 

     le sexe des anges 65x50

    craie et acry sur papier

     Gegout©adagp2013

     collection privée

  • Les fesses face à l'art

    Juste un clin d'oeil en retrouvant ce dessin académique des années 80... Je me demande tout à coup comment sont aujourd'hui les fesses de ce modèle qui posait pour nous dans mon atelier il y a 30 ans...

    Je crains le pire et ce constat ne me donne pas du tout, mais alors pas du tout l'envie de rigoler..

     Pourtant le rire fut inventé pour ça aussi, pour ne pas pleurer je crois..

     Peu importe, si la personne dessinée ici se reconnait...

    vite, un mail à:

    gegoutalain@gmail.com

    fesses aca


  • Les p'tits formats sont marouflés

    Vite fait sur papier aquarelle ou carton le début d'une série ou le marouflage est de nouveau présent.

    Passer du grand au tout petit marche assez bien pour moi, en tout cas plus facile que de passer du grand format au format moyen. Je pense que la différence radicale de taille m'oblige à changer de registre dans le geste. Ce qui n'est pas aussi évident avec un format de 80x60 par exemple.

    Voici les petits derniers, sans tambour ni trompette (avec fête de la zizique..!) pour un soir d'été... le 1er jour de l'été 2012.

    série de petits papiers sur papier aquarelle ou carton pour le plus petit

    40x30 acry et papier marouflé

    Gegout©adagp2012

    dessin 1-copie-1

    dessin décoletté

    chapeau rouge dessincarton 2

  • Atelier : Mode d'emploi

    Atelier: mode d'emploi

    On ne voit pas de porte d'entrée. Ca commence mal ce voyage.

    La seule ouverture envisageable a été rebouchée.

    On devine un linteau et des pierres d'angle qui laissent supposer une ancienne ouverture.

    On ne voit pas non plus la moindre baie vitrée qui donnerait sur le N voire N-W. Nous sommes dans l'atelier d'un artiste peintre..? je suppose en voyant les chevalets, taches de peintures et toiles placées un peu partout dans l'espace.

    L'atelier du peintre est grand, de belle hauteur, on devine qu'il peut y travailler sur de grands formats.

    On devine sur le mur du fond une peinture d'assez grande taille. Sorte de polyptyque à la dominante verdâtre des salles chirurgicales.

    Sur cette toile, des détails de visages et de membres apparaissent.  A gauche de cette toile un plus petit format avec un corps sans membres. Juste une paire de seins et un sexe rasé sont représentés. C'est un corps féminin tout de même  affublé d'une tête. Le fond là aussi et de grisaille verdâtre.

    La description continue demain

    Atelier de la rocaille à Bretigny.

    Hameau proche de Ferney Voltaire sur la commune de Prevessin Moens

    atelier 5 01 2012

     

     

  • Atelier : Mode d'emploi

    Atelier: mode d'emploi

    On ne voit pas de porte d'entrée. Ca commence mal ce voyage.

    La seule ouverture envisageable a été rebouchée.

    On devine un linteau et des pierres d'angle qui laissent supposer une ancienne ouverture.

    On ne voit pas non plus la moindre baie vitrée qui donnerait sur le N voire N-W. Nous sommes dans l'atelier d'un artiste peintre..? je suppose en voyant les chevalets, taches de peintures et toiles placées un peu partout dans l'espace.

    L'atelier du peintre est grand, de belle hauteur, on devine qu'il peut y travailler sur de grands formats.

    On devine sur le mur du fond une peinture d'assez grande taille. Sorte de polyptyque à la dominante verdâtre des salles chirurgicales.

    Sur cette toile, des détails de visages et de membres apparaissent.  A gauche de cette toile un plus petit format avec un corps sans membres. Juste une paire de seins et un sexe rasé sont représentés. C'est un corps féminin tout de même  affublé d'une tête. Le fond là aussi et de grisaille verdâtre.

    La description continue demain

    Atelier de la rocaille à Bretigny.

    Hameau proche de Ferney Voltaire sur la commune de Prevessin Moens

    atelier 5 01 2012

  • Suicide d'un artiste

    suicide d1 artiste.jpg

    Vieillir ou mourir..?

    Vieillir ou mourir..?

    la question se pose depuis  bientôt 60 ans. Bon ok, j'enlève 10 ans qui ne sont qu'un entrainement pour tenter de trouver une réponse..

    Alors je me dis qu'avec le temps les réponses se font d'elles même, on va pas s'emmerder à les faire à la place du temps. Laissons faire le temps, aidons le maximum en écoutant Bach ou l'Ibérique Manuel de Falla.. ou d'autres encore qui seront   ceux qui berceront les instants délicats  entre vie et trépas.

    Je peux peux tout de même m'entrainer au suicide, on sait jamais..!

    Si la mort venait à m'oublier.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    suicide d'un artiste
    aqua et crayon sur papier aqua 40x30 Gegout©adagp2011

     

  • Les secondes sont les poussières du temps

    Ce bruit qui prend de l'ampleur ou Ce bruit qui se perd,  cette vision de l'image qui va dans les 2 sens, en avant , avance rapide, en arrière  en arrière toute.scorie-cendre--800x600.jpg

    scories 40x40 acry et marouflage sur toile

    gegout© adagp2011


    Arrivée.... départ.
    Le même bruit sec d'une porte qui claque, des talons qui claquent, des secondes des minutes qui claquent , du cœur qui bat la-haut, en haut de l'escalier, ventre noué de trop d'attente.

    Les secondes sont les poussières du temps


  • L'Echo des formes

    J'attache beaucoup d'importance à ce que j'appelle "echo des formes". Sorte de double ou double image qui vient en écho de l'autre

    Echo des formes qui se répétent avec plus ou moins de distortions physiques

    3ème volet du triptyque "le peintre nu"

    192x106cm acry sur toile 2001

    3ème volet de le peintre nu 192x106

    Echo des mots, un exemple que je lis juste à l'instant: "Entre, entre" qui invite..en douceur

     

    L'écho des formes comme l'écho des mots ou des sons et une invitation à la douceur du temps qui passe le plus calmement possible, en fluidité..

  • Flo limbée

    Le retour des grands formats, je bidouille les fonds de certains petits.

    Flo limbes 100x80 acry et marouflage sur toile 2010 2011

    Flo limbes

    Je change la couleur, regarde et rechange la couleur...J'en arrive à envier ceux qui parmi nous ont une fois pour toutes comme le ferait un bon artisan, décident d'une couleur qui s'imposera..!

  • Drapée de bonnes intentions ..

    Juste dire merci à celles et ceux qui me lisent ici et là.

    Me lisent et me le disent..

    (7900 visites pour ce mois de décembre sur ce blog.. )

    Merci de vos commentaires merci de votre présence autour de mon univers... Merci..!

    Tous mes voeux de bien être pour ce soir... demain.. en attendant la suite de nos vies..

    Planche sortie de ce livre dont je fais l'éloge dans un post paru hier

    Les estampes Japonaises de Lubor HAJEK paru chez Pierre Belfond en 1976

    drapé blog

    Un drapé magnifique de fluidité rien que pour nous..

  • Venez voir mes esclandres Japonisantes

    Je me suis glissé entre les pages de ce livre écrit par Lubor Hajek.: "Les estampes Japonaises". Avec un titre comme çà, on s'attend à un festival d'érotisme avec grosses queues et pilosité représentés.

    pour illustrer ce texte, un pastel signé Gegout qui date de 1976 année de la parution de ce livre

    pastel sur papier canson 65x50 Gegout©1976 adagp

    pastel 76

    Rien de tout ça ici, juste une précision écrite à la planche 62 ou figure une gravure d'Utamaro "Les amants" et ce qui suit.

    "Les normes de l'édition ne nous permettent pas de reproduire les estampes érotiques, bien qu'elles soient beaucoup moins obscènes que les photographies et les films pornographiques d'aujourd'hui."Fin de citation


    Très beau livre édité par Pierre Belfond en 1976 qui affiche la couleur: Parler de l'art de l'estampe sans pénétrer la zone chaude de l'art érotique..

    "Je voulais avoir le monde au bout de mon pinceau" en dit long sur la dimension du propos...

    " En te rencontrant

    J'ai cru un instant voir la nuit

    sur ton visage

    mais tu t'es cachée dans les nuages

    O lune de la nuit"

    texte écrit par Murasaki Shikibu, femme écrivain du 10ème siècle



  • Suite avant la fin

    En convulsion, la suite de Last Flo 2010, prise à l'arraché dans l'urgence du presque rien.

     

    Suite de last Flo 2010 100x80 acry et marouflage sur toile

    suite last flo

    Pas encore aboutie la petite dernière , j'y retourne demain..

    Ah..! c'est dur la vie d'artiste..

  • L'homme qui avale un pistolet

    Juste pour la magie des dessins qui se font seuls, ou presque.

    Je suis juste là pour poser sur le support quelques gestes furtifs, convulsifs. A eux par la suite

    dessin encre et acry sur carton 29x21

    de m'étonner.gribouillage-.jpg

    Je n'attends peu d'autres choses que cela, un étonnement en voyant par exemple la forme du pistolet que cette de tête de profil avale.

  • Mon nom est Frida Kalho

    Bon, il est ou ce putain d'IRM que j'attends depuis 3 jours. Je vais pas passer le reste de cette semaine comme ça..Je fais un dessin et après je me suicide. Bon le dessin est fait et je suis encore vivant. J'ai pas de couilles pour aller me jeter sous un pont,sous un train.. d'ailleurs y'a pont de pont, pas de train, seulement ceux que je peins..

     

    .dessin de souffrance

  • Le temps pastel..

    Eh oui, le temps passe, et avec le temps tout s'en va.. sauf les couleurs de ces vieux pastels que je sors d'un carton à dessins des années 70.

    Ah..! j'aimais les  femmes en dégradés à l'époque..

    c'était mon coté antimilitariste... (dégradé..!)

    65x50 pastel et sanguine sur papier canson ocre  1976

    voici 2 de ces survivants à peine abîmés par les années..

    pastel 76

    pastel 1976

  • Le présent est fait de secondes qui se déchirent entre elles

    On jette un œil sur les peintures accrochées au mur, celle de Laurence Courto  un diptyque qui me parle encore. Je continue de le découvrir, d'autres angelots chérubins traversent en silence la surface de la toile.

    Acry sur dessin  à la sanguine 70x 50

    début 2000

    acryl-papier 1

    Ils contournent des obstacles, se glissent derrière une tache  de craie presque blanche, se cachent derrière une masse sombre de couleur sépia. Ce diptyque raconte l'oxydation de nos rêves.

    L'usure de  nos ailes qui se frotte au présent, le présent est abrasif, le présent est fait de secondes qui se déchirent entre elles