gegout défiguratif

  • Le marouflage pour les nuls.

     

    Le marouflage pour les nuls .
    Voir :
    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Marouflage

     

    image.jpeg

    Ce qui suit est le pourquoi " j'utilise le marouflage dans mon travail depuis si longtemps"
    Au delà du rituel ou cérémonial dont j'ai du mal à me passer, il y a la magie du recouvrement , sorte de sédimentation du hasard.
    Chaque couche, chaque marouflage ajouté est aussi une couche qui peut être va réapparaître fondue avec d'autres dans un melting-pot surprenant.
    Le mot "palimpseste" surgit alors pour expliquer ce jeu de recouvrement griffé, arraché, recouvert et déchiré.
    J'utilise aussi ce marouflage qui génère un contraste entre les parties qui laissent la toile rugueuse et les zones recouvertes par le papier.
    Tout ça, c'est de la cuisine, cuisine sans recettes figées, juste un rituel et toutes ses variations...

  • Blue note

    J'en conviens, la blue note colle à la peau comme de la glue ... 

     Glue note....

     Le bleu, couleur consensuelle revient en force dans ma peinture... Je me suis si longtemps méfié de cette couleur... sorte de masochisme .. refuser ce que l'on aime pour des raisons d'orgueil.. Ah non pas de bleu ,, bleu trop facile, bleu trop consensuel, bleu trop Monory , trop Klein..

     Bref, en ces temps de frilosité esthétique voire artistique.. ce qui est différent..!

    le Bleu couleur froide colle à cette frilosité..

    Lorsque l'on sait que 70% des occidentaux disent choisir

    le bleu comme étant la couleur n°1.

     Lorsque les galeries avec lesquelles je bosse me demandent de faire un effort pour que Flo soit moins dérangeante.

    Je mets la blue touch..

    j'attends les réactions de ces mêmes marchands d'art et de  couleur.. Ces marchands d'art et de couleur me disent que "les gens" ont besoin de couleur gaies, que "les gens" veulent du rigolo, que "les gens" sont déprimés, et que par conséquence il nous faut faire de la soupe afin de les rassurer les pôvres gens...

     Le discours, ce discours je l'entends chaque jour, les galeries sont frileuses, les galeristes sont des marchands. Ok, il faut qu'ils le soient, mais faut-il aussi qu'ils deviennent arrogants avec les artistes qui ne collent pas à leur critères de fric à faire à tout prix. 

    On est dans une période de régression, de nivellement par le bas, ou donc s'arrêtera cette stupide glissade si les artistes se laissent influencer par les critères actuels.

    Blue note sera mon ultime concession, concession que j'assume entièrement par amour du bleu.. blue note, flo, face , visage bleu, gegout, défiguration, 







    Blue note Flo 

    détail 100x100 acry sur toile

    gegout©adagp2015

  • En ce jour surnaturel

     En ce jour de 62 ème anniversaire, j'ai lu dans le ciel cette étrange apparition..

    images-2013-1930.JPG

    photo gegout©adagp2013

    Naturellement modeste comme chacun sait, j'ai vu dans cette manifestation céleste un hommage rendu par le maître du grand soir, maître du grand soir et du petit matin.. (Perso, je n'ai pas de préférence entre grand soir ou petit matin, je prends les deux sans sucres et avec délectation 100% 100 bio, sans OGM ni matière radioactive.. )  

    Bref, dieu him-self me rendait un hommage en ajoutant là haut ces deux traces blanches  qui ajouteraient 2 barres à mes soixante ans.. Je lui en suis reconnaissant, c'est vrai tout de même en ces temps perturbés, en ces temps ou des hommes aussi grands que moi, voire plus grands disparaissent, (je ne citerai personne mais je vois votre regard  qui se tourne vers  l'hémisphère sud, votre regard fixé sur Soweto..)

     Bon cela dit, noirs ou blancs sont tous ressemblants, et ça c'est troublant..

    Et sans vouloir toujours parler de moi.. me concernant, je suis plutôt blanc mais bronzé par cet acharnement que le soleil met à vouloir me rendre plus beau chaque  jour..

    Je lui en suis reconnaissant, lui le soleil qui à un anticyclone à assumer,  lui qui doit rester brillant du matin au soir, pendant des jours entiers, voire des semaines et pourquoi pas pendant tout un hiver nous laissant  tout fripés  et desséchés en début de printemps 2014

     J'ai donc en ce jour une pensée pour lui le soleil, pour lui le dieu , pour ces deux très grands devant l'éternel.

    (je ne m'oublie pas mais je sais resté discret..!)

     Et profitant de ce privilège, j'ose  auprès de mes confrères en usant d'un stratagème une requête concernant la neige..

    Comme le dit ma chère Fatima et sans toujours vouloir parler de moi  

    "tu n'es pas seulement un peintre , tu es aussi un poète"   

     Le poète que je suis lance un appel vibrant à ses coreligionnaires  de là-haut , les implore genoux à terre sans la moindre neige de faire tomber la  peuf.. 

     Et que ceci soit mis sur en colissimo presto..!

     si je puis me permettre ce mot

     Je les remercie par avance, oui parce que moi je suis poli..!

  • Drapé de rage

    Retrouver dans un carton un papier bien rangé, non rongé... qui date de 1977. Jouer avec  ce dessin, soudain, comme pris d'une envie de rejeter loin très loin cette fuite du temps, barbouiller de désespoir ce beau drapé fait il y a 40 ans .

    40 ans de peinture, de dessin, toujours la même rage face à ce temps cruel qui nous chiffonne, nous grignotte et nous laisse en miettes face à nous même..

    voici le résultat

    77 13

     dessin  encre et crayon carbon65x50

    1977 >2013

    gegout©adagp2013

  • Chair flesh

    Encore cette tentation de la chair, celle de Rubens, celle de Renoir, de  Freud, Goya et pourquoi pas celle des baigneuses d'Ingres.

    Chair à peindre en salivant plutôt qu'en transpirant,

    Chair lisse  aux teintes désincarnées d'Ingres

    Chair sensuelle de Rubens

    Chair  blafarde de Freud  

    Chair martyr de Bacon et chez Goya, Reyberolles....

    Chair fraîche chez Renoir

     La chair comme une caresse faite à la peinture...

    3état de flo double face.jpg

    3ème état de Flo double face

     80x60 acry sur toile gegout©adagp2013

     

     

  • 6 états d'une volupté

    "En ce premier matin de lourde grisaille , je m’envole enrobé de plis, cajolé de trous, titillé de poils,.
    Il peut bruiner, mes yeux cherchent
    l’orifice, le caliçe, le refuge de l’abricot défendu
    L’atelier m’attend, j’y serai seul, j’y peindrai seul comblé de volupté"

    Voilà ce que j'écrivais ce matin.. une journée vient de passer en tenant ses promesses. Comblé de volutes , saturé de volupté dans le silence de l'atelier entrecoupé de  Bashung et chants célestes ...
     Voici 6 états d'une toile au long cours...
     Au moins 10 ans de recouvrements, des couches et des couches de marougflages en déchirure..quelles cicatrices recousues à coup de volutes, d'arabesques... 
    volut 1volut 2volut 3volut 4volut 5détail volut 6
    flo volutes 146 x89 acry et nombreux marouflages
    gegout©adagp2013 
     détail flo volutes 

  • Erotica'13 à Lausanne

    A Lausanne par un beau soir d'été. de ce printemps qui relève la tête..

      Et le plaisir d'avoir été choisi comme lauréat avec Victor sanchez , un artiste belge qui présentait ici une série de toiles réalistes très sado-maso..

     Bravo encore pour le travail très pro des organisateurs de ce salon Erotica 13 et l'accueil très chaleureux

     Il faut encourager ce type de manifestation, les conditions de sélection sont claires, le coût raisonnable, l'espace adapté pour l'accrochage d'expos de qualité.. On a ici la sensation d'être des artistes respectés.

      Ce qui n'est pas chose courante dans ce monde du fric ou les artistes sont considérés comme des vaches à lait par des soi-disant "mécènes" peu scrupuleux..

    vernissage Erotica

     Une amie artiste et son travail . Kohlène Hendrickson

    vernissage Erotica

     Victor Sanchez et Gegout

     les 2 lauréats "peinture" de ce salon

    vernissage Erotica

     le mur Gegout avec 2 Flo éfeuillées..

  • Flo Erotica .. suite..

     

    J'aime ce rituel du marouflage qui marque la première étape de toute toile peinte à l'atelier.

    l'esquisse est peinte sur du papier  en fermant les yeux espérant avoir une belle surprise lors de la découverte de ce jet intuitif.

     Ce papier sera ensuite marouflé sur la toile

    1er état de flo 90x90 pour érotica

    1er état avec le marouflage sur toile.

    La suite sera tentative de rentrer dans la peinture qui se glissera sur le marouflage..

    Sorte de caresse sur le dessin , le pinceau s'insinue dans le labyrinthe invisible qui se met en place nuances après nuances.

     Le Liant acrylique assure la fluidité et aussi cette part de travail aveugle. Les couleurs posées ne sont visibles que lorsque le liant laiteux est sec.

     Là aussi la part laissée au  hasard est nécessaire.

    Rester aveugle pendant l'élaboration et ouvrir grand les yeux en espérant la belle surprise quand tout est enfin sec et visible..

    3éme etat 90x90

    3ème état de flo Erotica 90x90

     Gegout©adagp2013

     Ce n'est pas encore la fin  de cette mutation , la métamorphose continue..

     une peinture n'a pas de fin, une peinture finie est une peinture moribonde.

  • Accrochage à Romainmôtiers

    Ce matin à Romainmôtiers. Je choisis les peintures qui seront placés . C'est une expo collective des artistes que Luc Doret a présenté dans sa galerie en 2007 2008 et 2009.  La liste est longue, et le choix des artistes est éclectique.

     Je citerai Jean Roll, le sculpteur Jean Metry qui exposait avec moi en 2009, Je pense aussi à Kohlene Hendrickson rencontrée lors de notre vernissage et bien d'autres encore que je connais plus ou moins.

    Voici ma "sélection officielle" pour cette expo.. qui aura lieu à Romainmôtiers du 12 mai au 2 juin 2013

    scorie cendre 800x600

    40 x40 Öland landscape

    acry sur toile  2010

    gegout©adagp2010

    kinsale-head-150-x120.jpg

    kinsale head 150x120 acry sur toile 2012 gegout©adagp

    flo-encore-plus-florale.jpg

    et une Flo toute printanière

    120x120 acry sur toile 2013 gegout©adagp2013

  • Expo à Romainmôtiers

    Dixième anniversaire de la galerie "la grange"

     J'avais eu le plaisir d'une expo sur les cimaises de ce très bel espace que je partageais avec un sculpteur Jean Metry. C'était en 2009.. Luc Doret le directeur de cette galerie a eu la bonne idée de faire se rencontrer les artiste exposés chez lui pendant les dix ans de vie de "la grange"

     Ce qui représente pour cette année 2013 un cycle d'expo qui couvrira le printemps , l'été et l'automne dans ce lieu ou l'on aime l'art autenthique.

     Le deuxième vernissage est prévu pour le samedi 11 mai dès 16h.

     je serai sur les murs avec 2 grands formats de 150x120 et un plus modeste de 55x46cm

     Je vous propose de visiter ce village si pittoresque connu et reconnu pour (entre autres) son abbatiale à l'acoustique renommée dans le monde entier.

    (Voir le plan pour se rendre là-bas sur l'invitation jointe)

    invit la grange

     

  • Le château de Chillon

    Soyons défiguratifs

    Je revendique le terme de défiguration qui devient logiquement "LE DEFIGURATISME"

    Je n'aime pas les écoles ni les tiroirs dans lesquels on  nous enferme trop définitivement
     Je veux bien être défiguratif mais n'en faisons pas une tartine !
     Et pourquoi le monsieur,"y veut
    être défiguratif ?"
     Tout simplement pour casser les images, enlever à la peinture sa dimension d'image, désacraliser l'image, en faire une peinture d'abord.


     Et ensuite désacraliser la peinture.. en faire ce qu'il advient d'elle..


    Voilà bien un exemple (trop respectueux encore!)

    avec  cette version du Château de Chillon


     Je casse ainsi la vision réaliste de Courbet.

    Je casse  aussi la vision trop romantique

    et "Turnerienne" du paysage..

    Turner m'a donné son accord..!
     60x48cm acry et papier marouflé sur panneau

     
     gegout©adagp2010

  • Flo et les vitamines D

    Grise dans le fond, mais quelle  allure dans le rouge qu'elle porte afin de lutter contre le spleen qui envahit l'univers entier et même au delà...  Il paraîtrait que Dieu n'a pas le moral, et c'est bien normal. Dieu devrait faire une cure de vitamines D, rien ne vaut la vitamine D...bref, je  m'égare, revenons à Flo..!
     
     Rester fière et  regarder droit dans les yeux les amateurs d'art qui défilaient devant les œuvres
     Regarder sans un regard.. cela va de soi. C'est ce que j'aime dans cette version qui date de 2008..
    On éprouve un malaise quand on la regarde. Cette Flo, comme beaucoup d'autres  vous offre un regard qui n'existe pas  que l'on peut imaginer  deviner dans le brouhaha de sa tête

      Flo sur fond gris 145x85 acry et marouflage sur toile gegout©adagp2013

     

     détail de flo

  • Une lueure océane

    Je cherche des regards, perdu dans le fond de l'œil, des regards pétillants de vie ou en stand by..
     Des regards qui me rassurent, ou celui de Nicholson dans Shining, des regards mouillés de larmes après avor écouté "Toulouse" de Nougaro, la mémoire et la mer de Léo..
    De ceux là, plantés au beau milieu d'un visage et qui attendent comme attendent d'autres parties d'un corps. Qui attendent le sommeil, le soleil qui se lève, un autre jour qui arrive
     Dans ces yeux là, une lueur océane reviendra, regard porté sur l'horizon tête haute et cheveux au vent du large..

     Patience..

    Le printemps sera bientôt là afin de vivifier vos organes, tonifier vos orgasmes..

    détail black flo

     détail de Flo black

     150x120 acry sur toile

  • Brumes et autres sensations

     A peine sorti des brumes matinales  que déjà le crépuscule est là.. C'est pas pour dire mais le temps passe si vite...

     les 3 points de suspension le disent si bien, sans le moindre mot, les points suffisent.. vous en voulez encore du temps qui passe........................................................................... stop.

    J'arrête là, je suspends le temps, je l'accroche sur le fil à temps...

    Imaginez une vie rêglée sur les secondes plutôt que sur les journées.......tiens encore une seconde de passée.... et j'ai rien fait de bon pendant cette seconde.... et bien sûr l'autre arrive déjà, vite, vivons là à fond celle là...!

     Ok ça va trop vite, le temps irait donc trop vite , plus vite que nos pulsions, plus vite que nos sensations, plus vite que le temps d'y penser..

     Bon alors  on arrête  tout.....

     2 flo 28 01

    2 Flo du jour

    gegout©adagp2013

    le temps se chevauche, se monte dessus , le temps se mélange les pinceaux... Mais bordel, je vous le dis, le temps n'existe pas... ou si peu, que le temps de le dire et il est déjà parti..!

  • tendus vers le désir

    la revue "Imagine" analyse Flo... surprenante vision ou la figure démembrée évoque

    link

    un monde ou l'humain n'a plus la main ... ni les bras...

    j,avais tenté moi aussi d'analyser cette figure démembrée, sans bras sans ailes, sans rien qui puisse géner ce développement vers le haut.

    En fait je ne fais que peindre des érections, des phallus à tête plus ou moins
    romantiques, rêveuses ou nostalgiques.

    Des sexes tendus vers le désir...

     On fera avec, avec cette forme d'auto-censure, qui me fait transposer le désir en charmante figure dressée dans la peinture.. 
    IMAGinE-Numero25-150113-Kafka-et-le-chateau1
  • Et un jour, le printemps reviendra

    Le conseil de maître gegout en ce jour:

    Si vous tenez vraiment à échapper à la fin du monde..Lisez bien ce qui suit : Cachez vous sous un lit, le votre ou celui qui vous convient le mieux.
    Respirez à fond tout au long de la journée de demain en essayant de gober au passage le plus d'acariens possible.
    .Ne perdez pas votre sang froid habituel, car il vous faudra recracher les acariens de sexe féminin.
    Comment reconnaitre un acarien de sexe féminin..? rien de plus simple.. ils ont des hauts talons de couleur rose.. Pour votre survie, Il est primordial de se débarrasser de ces acariens féminins qui sont chargés de molécules de fin du monde..
    Attendez patiemment sans renifler.. Tout ira très bien .. A minuit pétantes, secouez vous afin d'enlever moutons et ultimes scories ..

    nu_et_klimt-1-copie-1.jpg

     et un jour, le printemps reviendra


  • Eloge de la chute

       

    Même les mots s'effondrent en ces temps d'élections, tout ne veut plus rien dire et comme le disait Coluche

    "si le fait de voter devait changer qq.chose, ce
    serait interdit.."
    No comment, et ce qui devrait arriver aux States ne sera pas une révolution... Seuls les cataclysmes provoquent des révolutions..( pas de marathon à
    NWC cette année..)
    Autre révolution, la France deviendrait la Grèce, et pourquoi pas  après tout.. Le soleil du nord au sud, bref la France deviendrait enfin un paradis ..
     Allez Hollande, encore un effort et on y est..!
    Et pour illustrer cette profonde réflexion, une chute, une éloge de la chute plutôt.. Une peinture réversible tous sens confondus..

     

    Flo up side down acry sur toile avec nombreux marouflages

     dernier état en 2009

    Gegout©adagp2012


    image

  • Un couché de chair à l'horizon du geste.

    La traversée du temps, comme les yeux sur le tapis brodé de Sindbad. Sur le tapis de nos arts. Comme les yeux posés sur un nénuphar (célèbre ou pas!). Lui même entre deux transparences!

    Nous y sommes tous.

    Dedans.

    Avec la peinture. Dedans la peinture. Nos mains dans le motif.

    Puis un jour disparaissent les sujets de la nature. Ne restent que notre présence à la lumière et quelques traces dans celle-ci. Avec elle.

    Alain Gegout s'avance maintenant dans la peinture avec elle. Il accepte aujourd'hui de se donner à elle. Avec plus de nudité ! Le monde se rejoue sur la toile.

    Ophelia, Sherazade. La dame de Pertuis
    Celle de la rose et du miroir. Peu importe le pretexte. La pré-peinture ! à chacun son désir de toujours. De demain. De plus loin ! L'acte qui laisse à la surface de ce couché terreste, quelques mouvements fantômes.... un drapé de souvenirs........ une gorge haletante....... La présence des gorges est centrale dans les toiles de Gegout ! Gorges humaines ou pas ! pour un couché de chair à l'horizon du geste. Une simple de touche de peinture.

     Ce texte signé par Joël Bastard, je vous le livre. A l'époque de ce texte  Flo n'existait pas encore, elle se nommait Ophelia..

    son blog ici

    link

    l'atelier en ce 2 novembre 2012

    atelier le 2 nov